Château de Réquistat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Réquistat
Nom local Castrum vallati
Type Motte féodale
Début construction XIVe siècle
Propriétaire initial Pons de Beaumont
Propriétaire actuel Famille de Tassy de Montluc
Destination actuelle Habitation
Coordonnées 44° 45′ 35″ N 2° 58′ 46″ E / 44.75959, 2.979526 ()44° 45′ 35″ Nord 2° 58′ 46″ Est / 44.75959, 2.979526 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Région Auvergne
Département Cantal
Commune Jabrun

Le château de Réquistat est un ancien fief avec château qui se trouve sur la commune de Jabrun dans le Cantal.

Il ne doit pas être confondu avec le château de Réquista (sans "t") situé sur la commune de la Bastide-l'Évêque dans l'Aveyron.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Réquistat était d'abord un ancien prieuré, situé dans la montagne, loin du bourg de Jabrun. La paroisse, conservée en 1803, n'avait pas été érigée en commune, mais rattachée comme succursale à celle de Jabrun. Son église, qui était ancienne, a été reconstruite en 1823.

Réquistat était aussi un château considérable, anciennement connue sous le nom de castrum vallatus et dont les ruines occupaient au début du XIXe siècle une circonférence de plus de 120 mètres. Il comportait "des tours rondes, de meurtrières, de tourelles, et de cul de lampes appuyés au corps de logis et au donjon."[1].

Un nouveau château a été reconstruit depuis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Famille de Beaumont[modifier | modifier le code]

Le fort, appelé Castelvallatus, était ruiné depuis longtemeps, mais il existait un nouveau château habité en 1406 par Pons de Beaumont, seigneur de Beaumont en Vivarais qui en était seigneur.

Famille d'Estaing[modifier | modifier le code]

En 1532, le fief de Réquistat appartient à

  • François d'Estaing, seigneur de Murol (63), puis à son fils
  • Jean d'Estaing, vicomte d'Estaing, seigneur de Murol, Val (63), Cheylade (15).

Personne n'habite l'ancienne forteresse qui est à l'abandon et tombe en ruine.

Famille Boyer de Sainte-Geneviève[modifier | modifier le code]

En 1590, un arrêt du parlement attribue les châteaux et fief de Réquistat à François Bourses (sans doute Bouyer) de Sainte-Geneviève, qui habitait non loin de Jabrun, au château de Montamat, à Chaudes-Aigues (15).

Famille de Montboissier-Beaufort-Canillac[modifier | modifier le code]

Famille Tassy de Montluc[modifier | modifier le code]

  • Pierre Boissière, puis en 1743 à
  • Jean (Burin ?) des Rozières, seigneur du Buisson, paroisse de Saint-Babel, qui le revendit le 18 septembre 1751 à
  • Pierre de Tassy de Montluc (Saint-Flour 1721 - 1796), fils de Jean-François, et Jeanne Chalvet de Rochemonteix, subdélégué de l'Intendant d'Auvergne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pierre de Chazelles, III p. 473

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]