Château de Ners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Ners
Image illustrative de l'article Château de Ners
Vue des ruines du château
on distingue nettement la double muraille
Période ou style Médiéval
Type château fort
Début construction XIIe siècle
Fin construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Raimond Ier
Coordonnées 43° 22′ 05″ N 5° 31′ 35″ E / 43.368056, 5.52638943° 22′ 05″ Nord 5° 31′ 35″ Est / 43.368056, 5.526389  
Pays Drapeau de la France France
Région Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Bouches-du-Rhône.svg
Bouches-du-Rhône
Commune Blason de la ville d'Allauch (13).svg Allauch

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Ners

Le château de Ners est un ancien château fort situé sur une butte dominant le vallon de Pichauris, au nord-est de la ville d'Allauch, dans les Bouches-du-Rhône (France).

Historique[modifier | modifier le code]

La double muraille d’enceinte a été construite au début du XIIe siècle par Raimond Ier, évêque de Marseille, pour conserver ses droits de péage. Il n'en reste aujourd’hui que des ruines.

Ce château est aussi connu sous le nom de Castèu-Vièi (littéralement « château vieux », en provençal), et aussi de « château de la reine Jeanne », bien qu'aucun texte ne permette d’affirmer qu’il ait été en possession de la reine Jeanne ou qu’elle soit venue y résider ; mais la légende est tenace.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'un des corps de bâtiment du château de Ners, état actuel

Nous disposons d'une description assez détaillée des ruines vers 1877, par Saurel, dans le tome II du Dictionnaire des Bouches-du-Rhône. Sur un mamelon contourné par le ruisseau du Jarret se dressent encore les vestiges de deux tours carrées et d’épais murs. L'une des tours comportait deux étages ; une porte cintrée s’ouvre à l’étage inférieur sur une salle voûtée de 6 mètres de long sur 2,75 mètres de large (le sol exhaussé de détritus mesurait encore 2,50 mètres de hauteur en 1877), avec au-dessus les vestiges d’une salle analogue dont le mur du côté manquait totalement. Cette partie était peut-être rattachée au reste du château. Une petite fenêtre évasée intérieurement s’ouvre au-dessus de la porte d’entrée ; cette baie mesure à l’intérieur 0,90 mètre de hauteur sur 0,50 mètre de large et à l’extérieur 0,60 sur 0,10. Le mur occidental est percé d’une large ouverture.

Dans l’enceinte formée par les remparts qui devaient relier les 2 tours défendant les angles nord-est et sud-ouest s’élèvent 3 murs de 4 à 5 mètres de hauteur qui formeraient les 3 côtés d’un édifice qui paraîtrait avoir été l’église[1]. Cette église de Ners était dédiée à saint Étienne et aurait possédé des fonts baptismaux, ce qui expliquerait l’importance des lieux à l’époque, puisque vers l’est on trouve des ruines d’une muraille longue d’environ cinquante mètres sur laquelle s’adossent des restes d’habitations qui auraient été assez nombreuses.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saurel, Dictionnaire des Bouches-du-Rhône, tome II