Château de Nérac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Nérac
Image illustrative de l'article Château de Nérac
Château de Nérac
Période ou style Style Renaissance
Début construction XIVe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Jeanne d'Albret
Destination actuelle Musée
Protection Logo monument classe.svg Classé MH (1862)
Coordonnées 44° 08′ 07″ N 0° 20′ 24″ E / 44.1353, 0.3444° 08′ 07″ Nord 0° 20′ 24″ Est / 44.1353, 0.34  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Périgord
Région Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Nérac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Nérac

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Château de Nérac

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Château de Nérac

Le château de Nérac est un édifice de style Renaissance achevé sous le règne de Jeanne d'Albret, qui y tenait sa cour. Il se situe sur la commune de Nérac, dans le département français de Lot-et-Garonne.

Présentation[modifier | modifier le code]

Du château initial surplombant la Baïse, il ne reste plus qu'une aile sur les quatre qui délimitaient la cour, et une tour d'escalier.

Historique[modifier | modifier le code]

Une demeure seigneuriale antérieure à l'actuel château et appartenant à Arsieu d'Olbion est mentionnée en 1088.

Au XIIe siècle, les moines de l'abbaye Saint-Pierre de Condom sont mis en possession de la ville et la seigneurie de Nérac. Pour la garder, ils choisissent comme avoué ou défenseur de l'abbaye Amanieu d'Albret. Un château est par la suite occupé par Amanieu VI d'Albret en 1259.

En 1306, les Albret finissent par supplanter les moines car une transaction est passée entre les moines et Amanieu VII d'Albret qui est reconnu seigneur de Nérac[2].

Les Albret ont d'abord lié leur sort à la maison d'Armagnac, mais la défaite à la bataille de Launac, en 1362, a fait que six d'entre eux ont été faits prisonniers. Ils se sont liés ensuite au rois de France. Charles Ier est tué à la bataille d'Azincourt. Son fils Charles II a combattu en Guyenne aux côtés de Xaintrailles et de Lahire contre les Anglais. Alain d'Albret a su profiter de la chute de Jean V d'Armagnac et faire oublier par Louis XII ses menées vis-à-vis du duché de Bretagne. Luis succède son fils, Jean d'Albret, qui par son mariage avec Catherine de Foix devient roi de Navarre.

Le château est reconstruit entre les XIVe et XVIe siècles, au moment de l'apogée de la maison d'Albret. Il comprenait quatre corps de bâtiment au XVIe siècle :

  • à l'ouest, le plus ancien, construit par Amanieu d'Albret, avant 1389, siècle était flanqué de quatre tours rondes ;
  • au nord, l'aile a une galerie saillante en demi-voûte qui a dû être construite par Charles II d'Albret (1415-1471), après 1456, ou Alain d'Albret. C'est la seule partie du château qui ait été conservée.
  • à l'est, un corps de logis flanqué de tours rondes dominant la Baïse. Cette aile a été construite par Alain d'Albret,
  • au sud, le corps de bâtiment avait, dit-on, était construit par Jeanne d'Albret avec les pierres des églises et couvents de Nérac, après 1560. Cette aile comprenait la vaste salle des gardes du roi de Navarre de 20 m. de long et 6 m. de large, et à la suite, côté oriental, une chambre d'honneur de 8 m. de long. La chambre d'Henri de Navarre était située au-dessus.

Un perron donnait accès au jardin du roi avec une terrasse le long de la Baïse qui se terminait par le pavillon du Roi. Les ailes nord et sud avaient à peu près le même longueur, 40 m. pour 6 m. de largeur.
L'aile est qui donne sur la Baïse a une longueur d'environ 30 m et 7 m. de largeur.
L'aile ouest était plus petite, avec 25 m. de longueur et 3 m. de largeur. On accédait à la cour du château par une entrée unique placée au centre de la façade ouest.

La disposition du château est connue grâce à un dessin fait en 1782.

Le château est démantelé sous la Révolution française, seule est conservée l'aile nord[3]. Il héberge aujourd'hui un musée, présentant des collections archéologiques retraçant l'histoire du pays d'Albret de la préhistoire à la conquête romaine, ainsi que des souvenirs de la maison d'Albret et de la cour de Navarre[4].

Le château a été classé au titre des monuments historiques en 1862[3],[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. Jean Lacoste, Le château de Nérac, p. 193-198, Revue de l'Agenais, 1874, tome 4 ( lire en ligne )
  3. a et b « Ancien château de Henri IV », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Guide Michelin Aquitaine 2005, Éditions des Voyages
  5. « Inventaire général : château de Nérac », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 19 septembre 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]