Château de Mortiercrolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Mortiercrolles
Présentation
Propriétaire Personne privée
Protection Logo monument historique Classé MH (1924)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Commune Saint-Quentin-les-Anges
Localisation
Coordonnées 47° 45′ 59″ N 0° 52′ 34″ O / 47.7664, -0.8761 ()47° 45′ 59″ Nord 0° 52′ 34″ Ouest / 47.7664, -0.8761 ()  

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

(Voir situation sur carte : Mayenne)
Château de Mortiercrolles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Mortiercrolles

Le château de Mortiercrolles à Saint-Quentin-les-Anges en Mayenne est un château situé à 1 km Sud-Est du bourg.

Désignation[modifier | modifier le code]

  • L'hostel de Mortiercrolle, 1415[1] ;
  • Mortiercroulle, 1415, 1514[1] ;
  • La chastellenie, terre et seigneurerie de Mortiercrolles, 1570[1] ;
  • La baronnie de Mortiercrolles, 1662[2] ;

Description[modifier | modifier le code]

Armes de Pierre de Rohan-Gié

Le château fut rebâti dans les dernières années du XVe siècle par Pierre de Rohan, maréchal de Gié. Si on le compare aux ruines du château de Montjean, on comprend que de 1460 à 1500 la paix avait été assurée en France, et que le vent de la Renaissance avait soufflé sur le pays. Le choix et l'agencement des matériaux, les assises alternées de tuffeau et de briques, les larges ouvertures s'étageant jusqu'au faîte des toits, grâce aux frontons aigus des lucarnes, les corbeaux des mâchicoulis, gracieusement évidés et décorés de fines sculptures, remplacent avec grâce les lourdes masses qui 50 ans plus tôt avaient la prétention de résister à l'artillerie encore à ses débuts. L'enceinte, au-delà des larges douves qui la protègent, avait aux angles quatre tours avec tourillons en encorbellement. Le châtelet surtout est bien conservé et élégant. La chapelle, avec ses murs ébréchés, mais solides toujours et d'un effet si décoratif grâce à l'alternance de ses assises blanches et brunes. L'abbé Angot signale que le château proprement dit, avec son perron couvert et ses fenêtres à meneaux croisés, mais sans ornements, semble avoir été sacrifié aux accessoires et a bien moins de cachet artistique.

Sans être comparable aux autres résidences créées par le maréchal de Gié — le Verger demeure « plus que royale », écrit Célestin Port, et la Motte-Glain — Mortiercrolles est encore une œuvre architecturale digne d'être étudiée et conservée, typique d'une époque intermédiaire entre l'art gothique et la Renaissance.

Histoire[modifier | modifier le code]

Châtellenie érigée avec celle de l'Hôtellerie de Flée en baronnie vers 1500 par Louis XII, d'après un mémoire du XVIIIe siècle, quoique pourtant le titre de baronnie ne se rencontre qu'au milieu du XVIIe siècle. Châtelais, Saint-Quentin, Mée, le Bourgneuf, en faisait aussi partie. Elle relevait du roi par le dûché d'Anjou.

Dans le domaine, les trois étangs du tertre, du Pâtis, de Daviet, avec moulin à blé ; une belle et notable touche de grant boys, laquelle vaut moult à Mgr pour le gouvernement de son hostel et pour pesson quant avient année de glan ; plusieurs plesses, saulez, meurgrains à connins et garennes vives, deffensables de toutes gens, esquelles Mgr pourret bien prendre grande quantité de congnins sans grever aucunement la garenne ; deffais en la rivière d'Oudon depuis le gué de la Cheverie jouques au coingn du boys de Saint-Julien (de Châtelais) ; droit d'usage dans la forest de Flée et de courre aux grousses bestes après que les gens de Mgr d'Allençon y ont courru une foiz, et peut tendre ses cordaiges en un lieu appelé la Grée, 1415.

Parmi les redevances on peut signaler : les trois jallons de vin et les trois fouaces d'un denier, le froment valant 12 sols le septier, que le prieur de Châtelais devait faire porter à la Toussaint, Noël et Pâques par un valet qui ay soulliers non remendés, et s'il est remendé, la remendure luy doit estre descousue des soullers ; la pelorre que les nouveaux mariéz demourans en la bourgeaisie du Bourgneuf de Saint-Quetin et des Vignes doivent courre par trois foiz quand il plaira à Mgr le leur faire sçavoir, depuis l'escu de Mortiercrolle jusques à la prochaine planche comme l'on va à Saint-Quentin ; la chanson que doit la femme du nouveau marié ; la quintaine due par les autres subjets hors de bourgeaisie, excepté ceux du Bois qui doivent fournir et tenir en l'estat l'escu où est férue la quintaine, et chausser l'esperon à celui qui la fiert. Le seigneur donnait à chacun une jallaie de vin qui devait être beue et despensée sur ledit lieu. Il avait droit pendant 40 jours et 40 nuits, de la veille de la Madeline, à la saint Jehan de Collaice (29 août), de vendre vin avant tout autre en la ville de Bourgneuf et ailleurs en sa nuesse et mettre en la roche de l'oustel Oudin tant de vin comme il lui plaira pour vendre, 1415.

Les seigneurs de Mortiercrolles[modifier | modifier le code]

Les Rohan[modifier | modifier le code]

Blason fam fr Rohan.svg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Censif.
  2. Cabinet de Louis Garnier.
  3. D'après un acte morturaire des registres de Chérancé qui qualifie de dame bien vivante celle que les contemporains disent avoir été d'une parfaite beauté.
  4. L'intendant en a gravé un souvenir sur les murs de la chapelle dans des inscriptions qui se lisent encore : M. de Loncheray partit de séans pour aller à Paris le samedi 30 novembre 1602 - Mademoiselle de la Tour s'en alla le dimache...1603 - Mademoiselle de Mortiercrolles s'en alla le vendredy 5 septembre 1603 - Le samedy 6 septembre 1603, parut sur les huit heures du souer de grands signes au siel tant qu'il faisoit céent comme en jour.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

« Château de Mortiercrolles », dans Alphonse-Victor Angot, Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Goupil, 1900-1910 [détail de l’édition]