Château de Montrond (Montrond-les-Bains)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Montrond.
Château de Montrond
Image illustrative de l'article Château de Montrond (Montrond-les-Bains)
Période ou style Médiéval
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Comtes de Forez
Propriétaire actuel privé
Protection inscrit MH le 13 mars 1934[1]
Coordonnées 45° 38′ 38″ N 4° 13′ 53″ E / 45.6438888889, 4.23138888889 ()45° 38′ 38″ Nord 4° 13′ 53″ Est / 45.6438888889, 4.23138888889 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Commune Montrond-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Montrond

Le château de Montrond est situé dans la commune de Montrond-les-Bains, dans le département de la Loire

Les vestiges du château ont été inscrits au titre des monuments historiques le 13 mars 1934 puis l'ensemble du site (le château et ses abords) a été inscrit le 22 février 1946[1].

Comme on l'a fait également pour d'autres châteaux féodaux du département de la Loire dont il ne subsistait que des ruines, tels celui de Rochetaillée (Loire) ou encore celui d'Essalois à Chambles, le château de Montrond-les-Bains a été remonté en partie. Depuis quelques années, on y organise en août une fête médiévale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château tient son nom du Mont Rond, un dyke volcanique dominant la plaine. Dès le XIIe siècle, la citation « castrum montais rondunti » atteste la présence d’une petite fortification, propriété des comtes de Forez.

En 1302, le comte Jean Ier échange le mandement de Montrond et sa tour avec Arthaud de Saint-Germain. Arthaud IV entreprend vers 1325 la construction d’un premier château-fort. En 1523, le mariage d’Arthaud IX avec Marguerite d’Albon, fille de Jean, gouverneur des enfants de François Ier permet à la seigneurie de Montrond d'atteindre l’apogée de sa renommée. L’austère forteresse est transformée en une belle et riche demeure au goût de la Renaissance.

Très impliqués dans les guerres de religion, les descendants d’Arthaud IX conservent intact leur château grâce à leur fidélité au pouvoir royal.

La famille quitte Montrond en 1730 pour s’établir près de Paris. Le dernier marquis, Antoine-Claude, y est guillotiné en avril 1793. En septembre de la même année, le château de Montrond est incendié par un détachement de soldats révolutionnaires. La maison des Apchon-Montrond s’éteint en 1807 avec l’unique fille morte sans descendance.

Le château est vendu en 1828 à un particulier qui en fit une carrière de pierres. Laissé pendant un siècle et demi à l’abandon, il est sauvé de la ruine définitive par l’Association des Amis du château fondée en 1969.

Depuis 1984, il est la propriété de la commune.

Notes et références[modifier | modifier le code]