Château de Montjézieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Montjézieu
Image illustrative de l'article Château de Montjézieu
Vue générale du château
Propriétaire actuel privé
Protection  Inscrit MH (1971)[1]
Coordonnées 44° 28′ 55″ N 3° 12′ 23″ E / 44.48194, 3.20639 ()44° 28′ 55″ Nord 3° 12′ 23″ Est / 44.48194, 3.20639 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Gévaudan
Région Languedoc-Roussillon
Département Lozère
Commune La Canourgue

Le château de Montjézieu est un château situé dans l'ancienne commune française de Montjézieu, aujourd'hui rattachée à celle de La Canourgue en Lozère.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de La Canourgue, en Lozère, l'ancienne province du Gévaudan. L'autoroute française A75 passe non loin du bourg et de son château.

Le village domine la vallée du Lot, et est visible depuis la route nationale 88 qui longe la rivière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est mentionné au XIIe siècle dans un hommage au roi d'Aragon, alors propriétaire du Gévaudan. Au XIIIe siècle, il serait la possession des évêques de Mende. Lors de l'acte de paréage de 1307, on le retrouve sous le nom de Castrum de Monte Judeo. Ceci tend à l'hypothèse que Montjézieu serait le lieu de résidence d'une colonie juive en Gévaudan. Néanmoins cette année 1307 est celle où les juifs furent expulsés du Gévaudan par ordre de l'évêque, le château serait donc devenu possession épiscopale à ce moment-là.

Les États généraux de Languedoc ordonnent sa démolition entre 1653 et 1656. Nous sommes peu après les guerres de religions du XVIe siècle entre catholiques et protestants, et ce château ne doit pas pouvoir servir de refuge. Néanmoins, pour une raison inconnue, l'ordre ne sera pas appliqué, contrairement à beaucoup de châteaux dans la région.

Le château est racheté en 1726 par Jean-Georges de Jurquet, seigneur de Salelles. Il le restaure en grande partie, et l'agrandit légèrement.

En 1971, le château est inscrit au patrimoine des monuments historiques[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Notice no PA00103804 », base Mérimée, ministère français de la Culture