Château de Levaré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Levaré
Présentation
Propriétaire Société privée
Protection  Inscrit MH (2006)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Commune Levaré
Localisation
Coordonnées 48° 24′ 54″ N 0° 54′ 33″ O / 48.415, -0.909248° 24′ 54″ Nord 0° 54′ 33″ Ouest / 48.415, -0.9092  

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

(Voir situation sur carte : Mayenne)
Château de Levaré

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Levaré

Le château de Levaré est situé sur le territoire de la commune de Levaré, dans le département de la Mayenne. Il fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 30 octobre 2006[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Le premier site du château (féodal à l’époque) remonte au XIe siècle. Il est alors la propriété d’une famille de chevalerie connue sous le nom de Hamelinus Cognonime Livaricus, seigneur de Lévaré. À la fin de ce même siècle, il appartient à Robert de Gorron, seigneur de la Tannière et de Lévaré.

Création[modifier | modifier le code]

Armes des Vaux : à pied d'argent, chef de sable, dessus ung lyon rampant à pied de sable.

Au XVIe siècle, c’est en 1539 que Jean des Vaux épouse Marie de Lévaré et construit le château actuel pour en faire sa demeure. Plus d'une dizaine de descendants successifs de la famille des Vaux habiteront le château de Lévaré (dont Pierre Honoré des Vaux mort de la peste à 20 ans en 1773), et ce jusqu'en 1860.

XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

À cette date, la famille de Montecot, dont la mère, Olive des Vaux, avait épousé le marquis de Montecot, vend le domaine de Lévaré à Mme Le Ray. En 1869, Maurice Le Ray, son fils épouse Jeanne, petite-fille du général Junot, et en relève le titre. il est créé duc d'Abrantès, à titre héréditaire, sur réversion du titre de son beau-père, par lettres patentes du 28 mars 1870 par Napoléon III. Le nouveau duc d'Abrantès mourut en 1900. Andoche Le Ray d'Abrantès succède alors à son père. Maire de Levaré, en 1917, il fait don à la paroisse de vêtements liturgiques offerts par Mazarin. La famille d'Abrantès conservera le château jusqu’en 1950. Entre-temps, au cours de la Seconde Guerre mondiale, un poste de commandement allemand est installé au château et, lors d’une rafle après dénonciation, M. Héliot, résistant et gendre du duc, est pris par les SS et envoyé en camp de concentration.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

En 1950, le domaine est vendu à un marchand de biens, M. Lemonnier. En 1956, un incendie détruit en partie l’aile droite du château. En 1960, les douves larges de 14 m et datant du XVIe siècle, sont nettoyées et remises en eau sur trois côtés. En 1964, M. Plazanet achète la propriété et répare les toitures des communs et des tours d’angles. Mme Geneviève Milan rachète le domaine en 1980 et entreprend un sauvetage salutaire. En 2001, ce sont Françoise et Henri-Jean Anglade-Bosc qui acquièrent le château de Lévaré et entreprennent de nouveaux travaux (électricité, plomberie, salle de bains, cuisine…) pour y habiter et faire revivre le château.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture.