Château de La Colle Noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir colle (homonymie).
Château de La Colle Noire
Image illustrative de l'article Château de La Colle Noire
Château de La Colle Noire
Début construction XIXe siècle
Fin construction XXe siècle
Coordonnées 43° 35′ 51″ N 6° 47′ 17″ E / 43.5975, 6.78805643° 35′ 51″ Nord 6° 47′ 17″ Est / 43.5975, 6.788056  
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Commune Montauroux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de La Colle Noire

Le Château de La Colle Noire, situé à l’entrée du Pays de Fayence, est presque à la limite entre les Alpes-Maritimes et le Var. Il est édifié au-dessus du carrefour de La Colle Noire sur un promontoire dominant la plaine de Montauroux. Le Château est entouré d’un Parc dans lequel se trouve la Chapelle Sainte-Anne date du XIXe siècle mais a été entièrement remanié par Christian Dior à partir de 1950.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, un lieu dit nommé « Colle Narbonne », désignait l’emplacement d’une vieille bastide du XVe siècle, certainement la maison la plus ancienne du village, habitée par la famille Rostagno, qui se trouve actuellement sur la route de Grasse. Henri-Emmanuel Poulle (17921877), député du Var et Premier Président de la Cour d’Aix-en-Provence, issu d’une vieille famille de Montauroux, devient propriétaire d'un immense domaine de plus de 100 hectares où l'on cultive la rose à parfum, les vignes et le jasmin qui prend alors par extension, le nom de tout le quartier : « La Colle Noire »

En 1858, à l’âge de 66 ans, il décide d'y construire une grande demeure pour sa retraite. La construction va durer 3 ans (de 1858 à 1861). Sur ce même terrain, Maître Poulle fait édifier une chapelle dédiée à Sainte Anne, prénom de sa fille Anne-Victoire et l’office y est célébré par le curé de la paroisse. Henri-Emmanuel Poulle possède également sur les hauteurs de Montauroux, une chapelle dédiée à St Barthélémy, construite en 1634 par les Pénitents Blancs, qui fut entièrement décorée et aménagée par des artistes anonymes. Grâce à un « titre de propriété perdu », elle ne put être vendue comme « bien national » sous la Révolution française et a été soustraite à d’éventuels actes de vandalisme pendant la révolution de 1870. Elle passe ainsi dans le patrimoine de M. Poulle.

À la mort de Maître Poulle en 1877, la propriété passe à sa fille, Anne-Victoire (1827-1894), mariée à M. Félix Reibaud, Maître des Postes. Anne-Victoire, très pieuse, obtient de l’Evêché, que le curé de Montauroux puisse dire la Messe à la Chapelle Sainte Anne, dans la propriété, tous les dimanches et jours de fête, excepté Noël et Pâques. Les habitants du quartier prennent alors l’habitude de venir entendre la messe à la Chapelle. Au cours d’une visite pastorale de l’évêque de Fréjus, le curé se plaignit du surcroît de travail et la présence d’un prêtre pour officier à « La Colle Noire » ne fut plus qu’épisodique. Au décès d’Anne-Victoire Poulle en 1894, son fils, Paul-Félix Reibaud devient propriétaire. Chef de Bureau au Ministère de la Justice à Paris, il n’a que faire d’une propriété dans le Var natal, et s’en désintéresse ! La propriété à l’abandon est vendue à Pierre Grosselin, qui la gardera jusqu’en 1950. En 1945, alors que le débarquement des alliés s'effectue sur les plages du Dramont et de Golfe Juan, les allemands occupant les villages environnants décident pour se venger avant de se replier, de regrouper tous les jeunes gens de Montauroux dans le Parc du Château afin de les fusiller.

En 1950 la propriété de 50 hectares est rachetée par Christian Dior qui vécut non loin à Callian en 1940 avec sa sœur et son père. Bien que vaste, après plusieurs années à l'abandon, la demeure est alors délabrée.

Architecture et décors[modifier | modifier le code]

Christian Dior engagea un architecte célèbre qui lui fut présenté par le Parfumeur Molineux au cours d'un voyage en URSS: André Svetchine, afin de restructurer et rénover la bâtisse. Ce qui n'était que caves à vins ou granges fut transformé en suites et salons sous la plume habile de Christian Dior! Les fenêtres furent redistribuées, l'entrée entièrement crée et dessinée par Dior lui-même : il reprit le motif symbole de sa villa d'enfance « les rhumbs » soit, la rose des vents. Il créa le « miroir d'eau », grand bassin de plus de 40 mètres de long. Il fit également restaurer la Chapelle Saint-Barhélémy du village de Montauroux, qu'il légua ensuite à la commune en 1953 sous condition qu'elle l'entretienne.

Après le décès de Christian Dior en 1957, c'est sa sœur cadette Catherine Dior qui hérita de la demeure, mais elle la revendra aux époux Laroche, propriétaires du célèbre Hôtel 4 étoiles La Réserve de Beaulieu. Ils n'eurent pas le temps de s'occuper d'une propriété dans l'arrière pays varois et elle est à nouveau délaissée et pillée avant d'être rachetée en 1976 par les époux Tassou. La demeure fut à nouveau remise en état. La restauration de la chapelle Sainte-Anne a duré 2 ans car tout avait été pillé et l’autel a été refait à l'identique par le marbrier Guilvart de Callian.

Le Château est aujourd'hui un lieu de réception et de villégiature ; des mariages y sont organisés dans un cadre exceptionnel[1].
Pour anecdote, le groupe anglais Oasis y a enregistré en partie son 4e album Standing on the shoulder of giants d'avril à août 1999.

Références[modifier | modifier le code]