Château de Lœwenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loewenstein.
Château de Lœwenstein
Image illustrative de l'article Château de Lœwenstein
Ruines de Lœwenstein
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Seigneur de Fleckenstein
Destination actuelle Ruines
Protection Logo monument historique Classé MH (1989, ruines)
Coordonnées 49° 03′ 12″ N 7° 47′ 11″ E / 49.0534, 7.786349° 03′ 12″ Nord 7° 47′ 11″ Est / 49.0534, 7.7863  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Wingen

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château de Lœwenstein

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Lœwenstein

Le château de Lœwenstein se situe dans la commune française de Wingen, dans le département du Bas-Rhin. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis décembre 1898[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château aurait été construit par les seigneurs de Fleckenstein et en 1283 il devint fief impérial. Il est un repaire de brigands à la fin du XIVe siècle.

Le château est aussi connu sous le nom de Lindenschmidt. Cette appellation est attestée sur des cartes germaniques du XIXe siècle et notamment la carte d'état-major au 1/80 000 de 1879.

Il proviendrait d'une déformation du nom de "Linkenschmidt" faisant référence à l'un de ces fameux chevaliers brigands qui avait pris l'habitude de ferrer ses chevaux à l'envers afin de mieux brouiller les pistes lors de ses razzias.

La légende raconte qu'il fut fait prisonnier avec son fils et son valet par les troupes de l'évêque de Strasbourg. Traduit en justice à Schönau dans le proche Palatinat, il fut condamné à la potence. Avant l'application de la sentence il reconnut ses crimes mais implora la clémence du juge pour son valet qui n'avait jamais tué personne et qui avait été contraint à suivre les tristes équipées de son maître. Le juge répondit par cette formule lapidaire restée populaire dans la région : « mitgegangen, mitgefangen, mitgehangen »[3]. Et tous trois furent pendus ensemble…

Le château est divisé en deux parties mitoyennes qui, à un moment de son histoire, ont appartenu à des seigneurs différents. Seule une citerne est encore visible.

Accès[modifier | modifier le code]

Dans Lembach, prendre la route de Bitche puis celle de la frontière et enfin la route forestière jusqu'au Gimbelhof. Ensuite, prendre le sentier du Club vosgien balisé de pastilles blanches cerclées de rouge jusqu'au parking du Hohenbourg. Le parcours est ensuite fléché.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. « Notice no PA00085241 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. marché ensemble, attrapés ensemble, pendus ensemble

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]