Château de Kolk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Kolk
Image illustrative de l'article Château de Kolk
Façade du château de Kolk, aujourd’hui hôtel et musée de Kolga.
Nom local Kolga mõis
Période ou style style baroque et style néoclassique
Début construction 1765
Fin construction 1820
Destination actuelle Hôtel et musée
Coordonnées 59° 29′ 31″ N 25° 36′ 40″ E / 59.49194, 25.6111 ()59° 29′ 31″ Nord 25° 36′ 40″ Est / 59.49194, 25.6111 ()  
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Commune Kolga

Géolocalisation sur la carte : Estonie

(Voir situation sur carte : Estonie)
Château de Kolk

Le château de Kolk (en allemand : Herrenhaus Kolk ; en estonien : Kolga mõis) est un château du nord de l’Estonie situé dans le village de Kolga (anciennement : Kolk) appartenant à la commune de Kuusalu (anciennement : paroisse de Kusal) dans la région d’Harju (anciennement district d’Harrien).

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est au XIIIe siècle que l’endroit a été mentionné sous le nom de Põdratut, devenu en 1488 Purckell. Ses terres sont données par le roi de Danemark aux moines cisterciens qui construisent un domaine sous le nom de villa Kolco en 1290 qui appartient à l’abbaye de Roma[1] (Sancta Maria de Gutnalia in Roma), jusqu’à sa dissolution en 1532. Puis il appartient à la couronne du Danemark après que les biens de l’Église sont démantelés. Les bâtiments souffrent de la guerre de Livonie et sont presque entièrement détruits quand le roi de Suède en fait don à Pontus de La Gardie en 1581. C’est à la fin du XVIIe siècle que le domaine passe par mariage[2] à la famille von Stenbok[3] qui le garde jusqu’en 1940, lorsqu’elle doit fuir l’avancée de l’Armée rouge chassant les armées de la Wehrmacht.

Les descendants de la famille obtiennent le droit de retrouver leur propriété en 1993. Celle-ci est en piteux état, mais un hôtel-restaurant est peu à peu installé dans les immenses écuries du château. Le château lui-même est surtout consacré à un musée d’histoire, le musée de Kolga, avec un restaurant.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les restes des bâtiments cisterciens sont démolis en 1626 pour construire un nouveau manoir qui devient un château de pierres en 1642. Il est entièrement reconstruit entre 1765 et 1768 en style baroque et réaménagé encore en 1820 en style néoclassique, tel qu’on le voit actuellement ; on y ajoute en effet deux ailes et un étage supérieur. Le milieu de la façade est agrémenté d’un portique hexastyle dorique imposant. Ses colonnes soutiennent un fronton à la grecque avec en son milieu les armoiries de la famille.

Divers bâtiments agricoles entourent le château depuis le XVIIIe siècle.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. De la filiation de l'abbaye de Clairvaux
  2. La comtesse Christine-Catherine de La Gardie épouse en 1658 le comte Gustav Otto von Stenbok (1614-1685).
  3. Le domaine devient fidéicommis en 1699.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]