Château de Kérouzéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Kérouzéré
Image illustrative de l'article Château de Kérouzéré
Type Château fort
Début construction 1425
Fin construction 1458
Propriétaire initial Jean de Kérouzéré
Propriétaire actuel Mr de Calan
Protection Logo monument historique Classé MH (1883)
Coordonnées 48° 40′ 21″ N 4° 04′ 11″ O / 48.672634, -4.069678 ()48° 40′ 21″ Nord 4° 04′ 11″ Ouest / 48.672634, -4.069678 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Région Bretagne
Département Finistère
Commune Sibiril

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Kérouzéré

Le château de Kérouzéré, est l'unique forteresse du XVe siècle visitable dans le Finistère.

Le château est classé monument historique[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'imposante façade d'entrée.

Ce château est édifié entre 1425 et 1458 par Jean de Kérouzéré, chambellan du duc Jean V de Bretagne, au lieu-dit Coat-an-Tour, siège d'une motte sur laquelle s'élevait jadis un donjon et où vivaient, en 1340, Yvon ou Eon de Kérouzéré ainsi que sa femme, née Marie de Pennanec'h.

Kérouzéré était jadis une haute justice qui s'exerçait à Plouescat et qui relevait du fief de Maillé-Seisploué. Le 30 novembre 1457, le duc Arthur III donne "congé au sire de Kérouzéré de fortifier la place et la maison de Kérouzéré". Les registres de la chancellerie de Bretagne contiennent deux mandements ducaux relatifs à la fortification de Kérouzéré : l'un de 1459, l'autre de 1468, tous deux donnés par François II. À l'origine, le château se compose d'une série de bâtiments formant une courtine, flanqués de tours et d'un chemin de ronde crénelé pourvu de mâchicoulis.

Le château de Kérouzéré perd sa tour sud-ouest et sa courtine sud lors du second siège soutenu contre la Ligue, en 1590. En Bretagne, seuls les châteaux de Brest et de Kérouzéré sont acquis à la cause du roi Henri IV de France. En retour, le souverain fait remettre en état le bâtiment démonté lors de l'assaut.

L'accès nord se faisait par un pont-levis. Les douves qui l'encerclaient sont comblées au début du XVIIe siècle. L'étang est asséché en 1856. Il comportait un colombier daté de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe siècle.

Propriété de Jehan, seigneur de Kérouzéré et époux de Jehanne de Rosmadec (en 1481). Jehan III décède en 1518 et sa fille unique, Marie de Kérouzéré épouse le 21 janvier 1492, Jehan de Kérimel (Kerymel), fils de Jacques de Kerymel et de Jehanne du Chastel (seigneur et dame de Coëtinisan et de Coëtles). Propriété ensuite de la famille de Kérimel (vers 1540), puis de la famille de Boiséon (en 1522). Démantelé en 1590 (durant la Ligue), il est restauré au début du XVIIe siècle (par Pierre de Boiséon), et restera la propriété de la famille de Boiséon jusqu'en 1682. Il est vendu en 1682 à Yves du Poulpry, seigneur de Lavengat, sénéchal de Léon. Puis il devient la propriété de la famille de Bréhant (en 1714), Berthelin du Clos, Larlan (en 1720), Eon (en 1764), Rosnivynen de Piré (en 1789), du Beaudiez (en 1822), de L'Estang du Rusquec, Audren de Kerdrel (en 1912).

Famille de la Lande de Calan

Le château de Kerouzéré est actuellement la propriété de la famille bretonne de La Lande de Calan. (Propriété privée).

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château de Kérouzéré est constitué d'un logis à deux étages et un étage de comble en plan en L. Il est construit en pierre de taille de granite et couverts d'ardoises. Il est orné de peintures du XVIIe siècle.

Dans le parc sont construits un colombier, une fontaine, un puits, un lavoir, et une ferme.

Tous ces bâtiments ont été classés monument historique en 1883[2].

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Le parc est classé et le jardin irrégulier dessiné en 1940 est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]