Château de Herrenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Herrenstein
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Comte d'Eguisheim-Dabo
Destination actuelle Ruines
Protection Non classé[1]
Coordonnées 48° 49′ 29″ N 7° 23′ 41″ E / 48.8247, 7.394748° 49′ 29″ Nord 7° 23′ 41″ Est / 48.8247, 7.3947  [2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Neuwiller-lès-Saverne

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château de Herrenstein

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Herrenstein

Le château de Herrenstein se situe dans la commune française de Neuwiller-lès-Saverne, dans le département du Bas-Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie du Herrenstein, avec les villages de Dettwiller, Dossenheim, Hattmatt, Kleinwiesentau et Kugelberg, appartenait à l'évêché de Metz qui la confia à des voués pour protéger l'abbaye de Neuwiller (comme le Geroldseck protégeait l'abbaye de Marmoutier, toujours pour l'évêché de Metz).

Si le site est probablement fortifié depuis le IXe siècle, le château actuel est reconstruit au début du XIe siècle, par les comtes d'Eguisheim-Dabo, alors avoués. Vers 1005, Hugues d’Eguisheim prend parti pour l’empereur, contre l’évêque de Metz. Son château est ruiné par les troupes de ce dernier. Le château est alors reconstruit. Sous l’épiscopat de Philippe de Florange (1260-1263), il est de nouveau ravagé, cette fois par Henri II de Lichtenberg et par l’évêque de Strasbourg. Dès la fin du XIIIe siècle, le château est cédé aux Lichtenberg par l’évêque de Metz. Guillaume de Diest prend le château vers 1396.

Les domaines du château sont rachetés peu à peu par la Ville de Strasbourg, qui en devient maître en 1480. Le château compte une garnison de six à douze hommes. Au XVIe siècle, il est modernisé par Specklin, architecte de la Ville de Strasbourg, pour en faire une forteresse capable de résister à l’artillerie naissante. Le Herrenstein protège la seigneurie où trouvent refuge des Protestants, la Ville étant passée à la Réforme.

Pendant l'occupation française de l'Alsace par les troupes de Louis XIV, qui mène sa politique des réunions, le Herrenstein a été acheté par Reinhold de Rosen, lieutenant général du roi, qui le modernise et y réside. En 1676, le château est néanmoins détruit par les troupes de Joseph de Montclar.

Accès[modifier | modifier le code]

Dans le village, prendre vers la Petite-Pierre, par la rue du Herrenstein. Puis suivre le sentier balisé de croix de Saint-André bleues.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources[modifier | modifier le code]

  • D. Fischer; Notice historique sur l'ancien bailliage de Herrenstein, Revue d'Alsace, 1873.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]