Château de Hasselbrouck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Hasselbrouck
Image illustrative de l'article Château de Hasselbrouck
Château de Hasselbrouck
Nom local kasteel Hasselbroek
Période ou style Renaissance et néoclassique
Début construction XVIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Bormans de Hasselbrouck
Site web www.hasselbrouck.be
Coordonnées 50° 43′ 38″ N 5° 12′ 38″ E / 50.72736, 5.21053 ()50° 43′ 38″ Nord 5° 12′ 38″ Est / 50.72736, 5.21053 ()  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région historique Limbourg
Commune Jeuk

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Hasselbrouck

Le château de Hasselbrouck (en néerlandais, kasteel Hasselbroek) est situé dans le village de Jeuk. Le château est localisé au cœur de la Hesbaye (Belgique), sur la frontière linguistique.

Le château, classé depuis 1974, est considéré comme un joyau du siècle des Lumières[réf. nécessaire] et comprend de majestueux décors en stuc. Il se présente comme une construction en U composée d’une aile de style Renaissance mosan (construite vers 1620) à laquelle fut accolée vers 1770 une construction néoclassique remarquable. L’aile gauche est constituée par les dépendances.

Le château fut érigé par la famille de Bormans de Hasselbrouck et amélioré par un des descendants, Jean-Henri (1706-1774), tréfoncier de Saint-Lambert dès 1733, prévôt de la collégiale Notre-Dame de Huy, official de Liège et surtout conseiller privé du Prince-Évêque de Liège Velbrück. Ses fonctions en font certainement un personnage épris de faste.

C'est l'architecte Jacques-Barthélemy Renoz, né à Liège (1729-1786) qui construisit la partie néo-classique du château de Hasselbrouck en 1770. Il érigea notamment la magnifique salle de jeux du Waux-Hall de Spa de 1769 à 1771, l’Hôtel de ville de Verviers (1775-1780) et à la fin de sa vie la Société Littéraire à Liège avec son fils.

Il appartient depuis 1841 à la famille du sénateur Jamar, qui fut maître de forge et bourgmestre de Ans. Actuellement, c’est Charles Sagehomme, 24 ans qui se bat pour redonner vie à ce monument d’exception. Sensible au patrimoine, il croit en sa réaffectation et initie un projet de sauvegarde et de mise en valeur devant permettre à terme la restauration du château.

  1. La "Mezo Art Foundation" située dans l'aile gauche du château soutiendra la promotion de jeunes artistes et créateurs en leur permettant d’exposer leurs œuvres dans les dépendances, spécialement aménagées à cet effet et qui constituent un support de haut standing.
  2. Un "Business & Events Rural Resort". Le souhait de Charles Sagehomme est d'accueillir des hôtes dans un endroit merveilleux que ce soit pour des séminaires résidentiels, des activités événementielles ou des vacances dans les chambres d'hôtes luxueuses.

L’histoire du château a toujours été intimement liée à l’art, d’une part par les artistes qui ont travaillé à sa construction et à sa décoration, mais également par ses occupants tels que:

  • Emma Jamar (1883-1967), artiste peintre et nièce du peintre Armand Jamar,
  • Le chanoine Bormans, conseiller du Prince-Évêque François-Charles de Velbrück, grand défenseur des arts,
  • Mozart qui séjourna une nuit au château en 1763 lors de sa tournée en Europe,
  • L’aviateur Louis Blériot qui y atterrit en détresse.

Notons également les cosaques qui séjournèrent au château de Hasselbrouck la veille de la bataille de Waterloo et qui « sabrèrent » dans les toiles murales.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]