Château de Fallavier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Fallavier
Image illustrative de l'article Château de Fallavier
Le château de Fallavier (côté sud)
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire actuel Commune de Saint-Quentin-Fallavier
Destination actuelle Ouvert au public
Coordonnées 45° 37′ 40″ N 5° 07′ 21″ E / 45.6279, 5.122545° 37′ 40″ Nord 5° 07′ 21″ Est / 45.6279, 5.1225  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Saint-Quentin-Fallavier

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Château de Fallavier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Fallavier

Le château de Fallavier est un ancien château fort, du XIIIe siècle, centre de la seigneurie de Fallavier, dont les vestiges se dressent sur la commune de Saint-Quentin-Fallavier dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Fallavier est situé dans le département français de l'Isère sur la commune de Saint-Quentin-Fallavier. Il se dresse sur la colline du Relong à 3 kilomètres au sud-est au bord d'un étang de 136 hectares, à 344 mètres d'altitude et occupe une position dominante sur les environs. À l'Est du château, sur un monticule qu'elle couronne, subsiste les traces d'une motte fossoyée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Guillaume de Beauvoir est en 1233[2] le seigneur de Fallavier et prête hommage au chapitre de Saint-Maurice. En 1242[2] il vend sa possession en fief oblat à l'évêque de Clermont, puis à l'archevêque de Vienne en 1247[2].

En 1360[2] il est acquis par le roi de France qui le cède en 1369[2] à Jean, comte de Genève, et passe en la maison de Thoire-Villars. Il sera repris par le roi sur Odon de Villars en 1406[2]. En 1430[2] il est pris par le prince d'Orange. Passé par mariage à Dunois, il le défend contre le dauphin, le futur Louis XI.

Le château de Fallavier existait avant 1250. Il a été agrandi et renforcé au cours du XIIIe siècle par les comtes de Savoie. Peu à peu délaissé, il semble plus ou moins en ruines dès le XVIIe siècle. Sous la direction de son dernier propriétaire, Gabriel Mérard, des bénévoles le restaurent pendant les années 1970. Depuis 1992, le château appartient à la commune de Saint-Quentin-Fallavier.

Le château de Fallavier a également servi au début du XXie siècle de décor pour de nombreuses scènes en extérieur de la série Kaamelott écrite et réalisée par Alexandre Astier.

Description[modifier | modifier le code]

Le donjon du château de Fallavier

Un fossé, disparu, et un premier mur d'enceinte, en bon état de conservation, délimitent une surface d'un hectare et demi. Une deuxième enceinte entoure les bâtiments du château lui-même, placé contre le mur nord de la première enceinte. Le donjon circulaire de 32 mètres à l'origine, haut encore de 25 mètres de nos jours, est placé dans l'angle est de la deuxième enceinte et isolé du château proprement dit par une muraille. Un étroit escalier creusé dans le mur du donjon permet d'en atteindre le sommet, où la vue est évidemment panoramique (table d'orientation). Autour, les bâtiments ruinés sont encore impressionnants. On distingue en particulier les fenêtres de la chapelle côté nord.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. a, b, c, d, e, f et g Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France,‎ 1987, 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 1082.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]