Château de Duras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Duras
Image illustrative de l'article Château de Duras
Le château de Duras
Période ou style Forteresse
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Propriétaire initial Gaillard de Goth
Destination initiale Ouvrage défensif
Propriétaire actuel Commune de Duras
Destination actuelle Mairie
Protection Logo monument classe.svg Classé MH (3 mai 2002)
Site web www.chateau-de-duras.com
Coordonnées 44° 40′ 36″ N 0° 10′ 43″ E / 44.676667, 0.178611 ()44° 40′ 36″ Nord 0° 10′ 43″ Est / 44.676667, 0.178611 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Agenois
Région Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Duras

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Duras

Le château de Duras se situe dans la commune de Duras, dans le département de Lot-et-Garonne et la région Aquitaine. Il est classé monument historique le 3 mai 2002[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier château de Duras date du XIIe siècle, construit sur un piton rocheux surplombant la vallée du Dropt, il prit la forme d'une forteresse imprenable quand il fut acquis par Gaillard de Goth, frère de Bertrand de Goth, le pape Clément V.

Il suscita beaucoup de convoitise des Anglais et des Français lors de la guerre de Cent Ans ainsi que durant les guerres de religions, car c'était un bastion de Jeanne d'Albret, qui y fit même pendant quelque temps son siège.

Au XVIIe siècle, c'est la résidence des Durfort, ducs de Duras. C'est à cette époque que le château de Duras est transformé en demeure de plaisance à laquelle s'ajoutent des jardins à la française.

En 1969, il est racheté par la commune de Duras.

Il a d'abord été inscrit aux monuments historiques le 7 juillet 1948. Il fut classé en partie le 6 novembre 1970 puis le 14 février 1989 pour ce qui est du château, du petit château et de la cour d'honneur. L'arrêté du 3 mai 2002 classe le château « avec tous les bâtiments qui le composent, ainsi que ses cours, garenne et terrasses et leurs murs de soutènement »[2].

En 2002 le château est classé site majeur d'Aquitaine.

Architecture[modifier | modifier le code]

Détail de l'architecture

Le bâtiment qui constitue le corps principal est un quadrilatère flanqué de quatre tours rondes aux angles. Lors des travaux effectués au XVIIe siècle deux corps de logis à galeries superposées sont édifiés sur les soubassements existants formant les côtés nord et sud d'une cour intérieure. Des fenêtres à meneaux, des balcons à balustres, une porte à bossages constituent un décor assez simple

L'ancienne basse-cour du XIVe siècle par sa tour d'angle, qui abrite un oratoire orné de panneaux en stuc, est contiguë au petit château placé au sud de l'avant-cour du château.

Le petit château dont deux pièces ont conservé des cheminées ornées renferme un appartement du XVIIe siècle[2].

Sont aussi notables la glacière, la cuisine, la charpente et en extérieur la courtine, les terrasses et leurs murs de soutènement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail
  2. a, b et c « Le château de Duras », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 24 août 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :