Château de Duffus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Duffus
Image illustrative de l'article Château de Duffus
Photographie du château de Duffus
Type Premier château:
Bois - motte castrale

Second château:
Pierre
Architecte Premier château:
Freskin de Moravia, de Strabrock et Duffus

Second château:
Seigneur Reginald de Cheyne
Début construction 1140
Fin construction 1305
Propriétaire actuel Historic Scotland
Destination actuelle En ruine. Abandonné en 1705
Coordonnées 57° 41′ 16″ N 3° 21′ 41″ O / 57.687778, -3.36138957° 41′ 16″ Nord 3° 21′ 41″ Ouest / 57.687778, -3.361389  
Pays Royaume-Uni
Région historique Écosse

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Château de Duffus

Le château Duffus a servi de résidence-forteresse pendant plus de six cents ans. Pendant ce temps, la place a subi de grands changements. La première construction était faite de bois, puis il a été remplacé par une construction faite de pierre.

Ouvrage défensif de bois[modifier | modifier le code]

C'est Freskin de Moravia qui a construit le premier ouvrage défensif. Il a construit sa forteresse sur le plan d'une motte castrale.

Lorsque le premier château a été construit en 1140 après J.-C., il était parmi les plus défendable bastions d'Écosse.

Au début du XVIe siècle, le savant italien, Giovanni Ferrerio, séjourne à titre d'invité dans l'abbaye de Kinloss, et même s'il a écrit sur l'histoire de ce monastère. Il y raconte aussi que David I est resté dans la forteresse de Duffus au cours de l'été 1151 tandis que des travaux était fait sur les bâtiments.

Château de pierre[modifier | modifier le code]

Plan du château

En 1270, la forteresse passera dans les mains du seigneur Reginald de Cheyne, le jeune. Les descendants de Freskin qui avait hérité du château, n'ont pas eu d'enfant mâle. Ils ont eu trois héritières, dont l'une d'elle, prénommé Helen, a épousé Sir Reginald de Cheyne. C'est Helen qui a reçu en héritage le château et la baronnerie. Les seigneur du château était maintenant des «de Cheyne ». Sur les base due motte castrale de Freskin, le seigneur Reginald de Cheyne en fera plus tard le château de Duffus.

En 1305, il a été constaté que Reginald de Cheyne a reçu une subvention du roi Edouard Ier d'Angleterre de 200 chênes de la forêt royale de Longmorn et Darnaway pour construire son manoir de Dufhous (c'est de cette manière qu'on l'écrivait à l'époque). Cela démontre qu'un grand projet de construction a été menée'[1].

En 1350 le seigneur de Duffus mourut, laissant une héritière, Marie, qui a apporté la baronnie à son mari, Nicolas, un fils du 4e comte de Sutherland, et donc un descendant de la maison d'origine de Freskin.

Le château est resté dans les mains des Sutherlands de Duffus, jusqu'à ce qu'il soit vendu en 1705 à Sir Archibald Dunbar.

Abandon du château[modifier | modifier le code]

En 1689, John Graham, 1er vicomte de Dundee a été l'invité de Lord Duffus, juste avant la bataille de Killiekrankie et serait l'un des derniers visiteurs avant l'abandon du château[2] .

Au moment de son abandon en 1705, l'imposant château médiéval, était devenu totalement inadapte à une résidence pour la noblesse[3].

Il reste peu de chose de ce château qui a marqué l'histoire de l'Écosse.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bain, J (ed) 1888 Calendar of Documents relating to Scotland, Vol IV. Edinburgh.
  2. Shaw, L & Gordon, J 1882 The History of the Province of Moray, vol 2. Edinburgh
  3. MacGibbon, D & Ross, T 1887 The Castellated and Domestic Architecture of Scotland, vol 1. Edinburgh