Château de Dissay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Dissay
Image illustrative de l'article Château de Dissay
Début construction XVe siècle
Propriétaire initial Pierre d'Amboise
Propriétaire actuel propriété privée
Protection  Inscrit MH (1967, Jardin)
Logo monument historique Classé MH (1989, Château)
Coordonnées 46° 41′ 58″ N 0° 25′ 43″ E / 46.69944, 0.4286146° 41′ 58″ Nord 0° 25′ 43″ Est / 46.69944, 0.42861  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Poitou
Région Poitou-Charentes
Département Vienne
Commune Dissay

Le Château de Dissais est un château français situé dans département de la Vienne sur la commune de Dissay.

Il fut édifié par Pierre d'Amboise, évêque de Poitiers, au XVe siècle. Il fut ensuite la résidence des évêques de Poitiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pierre d'Amboise, évêque de Poitiers, était le frère du cardinal d'Amboise ministre de Louis XII, à la fin du XVe siècle.

Le château de Dissay a servi de résidence aux évêques de Poitiers jusqu'à la Révolution, en 1793.

Durant les troisième guerre de religion, l'amiral de Coligny a pris le château d'assaut en 1569, avant d'aller mettre le siège devant Poitiers. Il en reste des traces de balles sur la tour nord.

Les tours servaient de prisons. L'abbé de Saint-Cyran y a été détenu.

Après 1850, le comte Fruchard qui venait de racheter le château, s’est engagé dans une rénovation architecturale, tant pour le château que pour l’église, en utilisant les vitraux et les volets de la collégiale, qui avaient été «démontés». La partie centrale a été reconstruite entre 1900 et 1905. L'architecte en a été M. Ardion qui a replacé la statue de Saint-Michel et l'écusson des d'Amboise à l'entrée.

Le château, les communs et les douves ont été classés monument historique par arrêté du 9 mai 1989 alors que les jardins sont inscrits depuis le 21 août 1967[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'ensemble du château est de style fin Gothique commencement Renaissance ; deux parties sont du XVIIIe siècle, du côté nord-nord-est et du côté Sud-sud-ouest. Il forme un grand rectangle entièrement entouré de douves. Deux des tours sont intactes.

Les douves épousent le contour des tours d'angles, ce qui donne beaucoup d'ampleur à celle-ci. Le pont sur les douves était autrefois, d'après les gravures d'époque, une simple passerelle en bois faisant pont-levis.

Les portes ressemblent à celles du château de Chaumont où Pierre d'Amboise avait été élevé.

À l'intérieur du donjon se trouvent de belles cheminées de pierres et un escalier de pierres.

De l'ancienne chapelle du collège des chanoines, fondé par Pierre d'Amboise, restent des piliers de cette chapelle, les peintures murales[2] et l'emplacement du tombeau de cet évêque, démoli pendant la Révolution.

Les dépendances sont de style XVIIIe siècle dit style « œil-de-bœuf », avec toitures à la Mansart ; les écuries et les remises sont entièrement voûtées.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

La terrasse forme un jardin à la française entouré d'un parterre d'eau.

Les vases sont copiés sur ceux du parterre de Latone à Versailles et les lions viennent d'une villa d'Istria.

Le parc aurait été dessiné par Le Nôtre, tout au moins il est certainement à sa manière, avec les trois allées, le rond-point de huit allées, le rond-point de six allées, qui se retrouvent dans tous les parcs qu'il a dessinés.

Celui de Dissay est bordé par un canal qui aboutit à un ravissant pavillon de style Louis XV. Cette folie ou fabrique servait de salon de musique.

L'escalier de pierres, d'une pureté de lignes et d'une forme des plus harmonieuses, est également de style Louis XV.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]