Château de Culan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Culan
Image illustrative de l'article Château de Culan
Période ou style Médiéval
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVe siècle
Propriétaire actuel Édouard Marquis
Protection Logo monument historique Classé MH (1956)
Site web www.culan.fr
Coordonnées 46° 32′ 47″ N 2° 21′ 08″ E / 46.5463, 2.352146° 32′ 47″ Nord 2° 21′ 08″ Est / 46.5463, 2.3521  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Berry
Région Centre
Département Cher
Commune Culan

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de  Culan

Le château de Culan est une forteresse médiévale situé sur la commune de Culan, dans le Cher et la Région Centre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château, inscrit au début du XXe siècle sur la liste des Monuments Historiques et classé (murs et toitures) en 1956, a connu une histoire tourmentée.

Bâtie sur un éperon rocheux dominant la rivière et la vallée de l'Arnon (site naturel classé), une première construction en bois — dont il ne reste rien — aurait été démolie au Xe siècle. Une seconde bâtisse fut assiégée et détruite par Philippe Auguste (en 1188) lors des guerres de mouvements.

Le château actuel a commencé à être construit à la fin du XIIe siècle, début du XIIIe siècle, et la construction s'est poursuivie jusqu'au XVe siècle, avec de rares rajouts à la renaissance (fenêtres à meneaux). Lors de la fronde (en 1651), le château perdra sur ordre de Mazarin, le haut de son donjon, une partie de ses remparts et son châtelet d'entrée.

Il a notamment appartenu à l’amiral de Culant (1360–1444), à Maximilien de Béthune, duc de Sully (1599–1621) puis au Prince de Condé.En 1663, le prince de Conti cède les terres à Michel Le Tellier de Chaville, marquis de Barbezieux, dont la famille reste propriétaire jusqu'à la révolution. [2]

Durant la Révolution, les terres du château furent partagées entre quelques familles et la forteresse fut vendue comme bien national.

Façade et toitures ont été inscrites le 2 mars 1926 puis classées monument historique le 2 juin 1956[3].

Il a reçu plusieurs hôtes célèbres : Jeanne d’Arc, Louis XI, Sully, Madame de Sévigné, la romancière George Sand, « la bonne dame de Nohant » venue en voisine avec Chopin, ou encore Ernest Renan. Le général de Gaulle, en visite à Saint-Amand-Montrond après guerre, préféra passer la nuit dans une demeure particulière de la rue de l’église.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La façade sur cour

Le château de Culan est en excellent état. Il a été remarquablement restauré dans la période 1950-1980 par un précédent propriétaire, Jean Ferragut, qui y organisa de belles expositions (Picasso, Bernard Buffet, tapisseries flamandes, etc.). C'est l'une des rares forteresses à posséder encore ses hourds en bois (voir photo, c'est la partie entre la toiture et la maçonnerie des tours) qui permettaient de jeter des pierres et divers projectiles sur les assaillants. Le château possède de belles cheminées monumentales du XVe siècle. Autour du château ont été aménagés en 1995 des "jardins médiévaux" sur l'idée de madame Alice Flament.

Aujourd'hui Jean Pierre Marquis, le père et Édouard Marquis (son fils) continuent le travail de restauration et d'entretien[4].

Activités du château[modifier | modifier le code]

Le château se visite tous les jours de Pâques à la Toussaint. Des week-ends médiévaux y sont organisés les dernières semaines de Juillet et en août, ainsi qu'une dizaine de visites aux flambeaux certains soirs d'été.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. [Le Cher remarquable : n° spécial du Berry Républicain dec 2011 p 106-107 . ISNN 0988-8357]
  3. « Notice no PA00096783 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Extrait du journal télévisé de TF1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]