Château de Couffour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Couffour
Image illustrative de l'article Château de Couffour
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Rigaud de Montamat
Destination initiale Habitat seigneurial
Propriétaire actuel Commune de Chaudes-Aigues
Destination actuelle Hôtel, restaurant, géré par le chef Serge Viera
Protection  Inscrit MH (1969)
Coordonnées 44° 50′ 39″ N 3° 00′ 07″ E / 44.844167, 3.00194444° 50′ 39″ Nord 3° 00′ 07″ Est / 44.844167, 3.001944  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Région Auvergne
Département Cantal
Commune Chaudes-Aigues

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Couffour

Le château de Couffour ou du Cauffour est un château médiéval situé à Chaudes-Aigues dans le Cantal. La tour fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 17 septembre 1969[1].

Descriptions[modifier | modifier le code]

La première construction importante est un bâtiment du XIVe siècle flanqué sur sa façade de sept tours coiffées de toitures coniques. Il subsiste une tour, un bâtiment en face, un muret et un portail formant une cour carrée. Un corps de ferme un peu en contrebas complète l'ensemble. La tour circulaire contient un escalier en spirale qui donne accès aux étages supérieures. Plusieurs pièces possèdent des peintures murales du XVIIe siècle, au motif de fleurs et de portraits féminins.

Au XVIIIe siècle, le château est vendu à un bourgeois de la commune.

La Révolution et le début du XIXe siècle correspondent à une période de déclin. Pendant tout ce temps, mal entretenu, le château se dégrade.

Histoire[modifier | modifier le code]

Attesté dès le XIIe siècle, la dénommée Blavia, descendante de Robert de Saint-Urcize, seigneur de Chaudes-Aigues, apporte sa terre de Couffour en dot à Falcon de Reveilhac, noble du Gévaudan qui fonde la seigneurie. Géraud de Reveilhac, son fils ou petit-fils, est seigneur du Couffour en 1290. Son fils Étienne adopte le surnom de Besse qui devient le patronyme de ses descendants.

En 1406, Antoine de Rochedragon, seigneur de Yolet, achète Couffour à Jean Besse. Chatard de Rochedragon sera nommé gouverneur de Carlat par le Duc de Berry, devenu vicomte de Carlat

Le château était une place forte pendant la guerre de Cent Ans.

Gabrielle de Pellamourgues apporte en dot le Couffour à Jean de Montvallat. Pendant 25 ans, le château sera le théâtre d'orgies sanglantes, dignes de la Tour de Nesle.

Visites[modifier | modifier le code]

Le château est depuis 2009 un hôtel-restaurant panoramique 2 étoiles au guide Michelin où l'on pourra déguster la cuisine du Bocuse d'Or 2005, Serge Vieira.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00093495 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]