Château de Corbelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbelin.
Château de Corbelin
Image illustrative de l'article Château de Corbelin
Le château de Corbelin vu du Nord-Est en août 2012
Début construction XIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1940)[1]
Site web www.corbelin.com
Coordonnées 47° 22′ 51″ N 3° 19′ 55″ E / 47.3809, 3.3319 ()47° 22′ 51″ Nord 3° 19′ 55″ Est / 47.3809, 3.3319 ()  
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Nivernais
Région Bourgogne
Département Nièvre
Commune La Chapelle-Saint-André

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Corbelin

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Corbelin

Le château de Corbelin est un château situé sur la commune de La Chapelle-Saint-André dans le département de la Nièvre (région Bourgogne), au bord de la rivière de Corbelin.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce site, dont les premières mentions officielles remontent au XIIe siècle, a une importance historique et économique à l'échelle locale, par le rôle qu'il joua en tant que seigneurie charnière entre le comté de Nevers et la baronnie de Donzy, par sa production sidérurgique jusqu'au milieu du XIXe siècle et par son rôle moteur dans l'activité du flottage du bois.

Il se compose à l'heure actuelle de quatre tours massives datant de la fin du XIVe siècle, d'un corps de logis de deux étages du XVIe siècle situé entre les tours sud-est et sud-ouest, d'un bâtiment utilitaire du XVIIIe siècle, adossé au corps de logis, et d'un commun du XIXe siècle.

On peut également y admirer les ruines d'un haut fourneau du XIXe siècle.

Seigneurs[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Etienne Le Muet, seigneur de Corbelin, lieutenant de l'évêque d'Auxerre: Pierre de Longueil, au bailliage de Varzy en 1459[2]
  • Guillaume Le Muet, fils d'Étienne (1471).
  • Jean Le Muet, fils de Guillaume .
  • Léonard et Philibert Le Muet, fils de Jean (1550).
  • André Le Muet, (1594) [3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no IA58000652 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Abbé Jacques François Baudiau: " Le Morvand ", Ed 3e Guénégaud à Paris 1965. t.II, p.197.
  3. Nobiliaire de Nivernois, par Adolphe de Mulot de Villenaut. 1900