Château de Confolens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Confolens
Image illustrative de l'article Château de Confolens
Vestiges du donjon
Période ou style Médiéval
Type Château-fort
Début construction XIe siècle
Fin construction XIIe siècle
Propriétaire initial Aymard, seigneur de Chabanais
Destination actuelle Vestiges
Coordonnées 46° 00′ 53″ N 0° 40′ 27″ E / 46.01472, 0.67417 ()46° 00′ 53″ Nord 0° 40′ 27″ Est / 46.01472, 0.67417 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Limousin
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Commune Confolens

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Confolens

Géolocalisation sur la carte : Charente

(Voir situation sur carte : Charente)
Château de Confolens

Du château de Confolens à Confolens en Charente il reste les murailles et le donjon carré.

Historique[modifier | modifier le code]

Saint Gauthier y est né en 990 et c'est son père qui commandait la garnison du seigneur du lieu, le comte de Jourdain seigneur de Chabanais.

Aymard, seigneur de Chabanais, aurait construit ce château, d'après les cartulaires de l'abbaye de Lesterps[2].

En 1023 le château est assiégé par Bernard comte de la Marche.

En 1091, Boson III, autre comte de la Marche, y trouva la mort en tentant de l'assiéger[2].

Le donjon daterait du XIIe siècle. Au milieu du XIIIe siècle le château s'intègre dans un système défensif protégeant la ville.

Les comtes de Jourdain réussissent à se défendre de leurs voisins, les La Rochefoucauld, les comtes d'Angoulême et les vicomtes de Rochechouart.

Par mariages puis ventes à partir de 1130, le château passe dans les mains de grands seigneurs qui n'y résident pas ; seule la salle de l'auditoire aux fonctions judiciaires était utilisée.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les remparts de granit rose sont percées d'une porte étroite en arc brisé. Une courtine rejoint le donjon carré.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées prises sur Géoportail
  2. a et b Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf,‎ 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 143

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs et logis : La Charente, éditions Patrimoine et Médias,‎ 1993, 499 p. (ISBN 2-910137-05-8)
  • Jean-Hippolyte Michon, Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache (réimprimé en 1980 par Bruno Sépulchre, Paris),‎ 1844, 334 p. (lire en ligne), p. 209

Liens externes[modifier | modifier le code]