Château de Charolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
château de Charolles
Image illustrative de l'article Château de Charolles
Château de Charolles
Nom local château de Charles le Téméraire
Début construction XIVe siècle
Fin construction XVe siècle
Protection inscrit MH 29 octobre 1926
Coordonnées 46° 26′ 08″ N 4° 16′ 38″ E / 46.435556, 4.27722246° 26′ 08″ Nord 4° 16′ 38″ Est / 46.435556, 4.277222  
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Commune Charolles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
château de Charolles

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
château de Charolles

Le château fort de Charolles est situé sur la commune de Charolles en Saône-et-Loire, sur un éperon rocheux, au confluent de l'Arconce et de la Semence.

Description[modifier | modifier le code]

La tour Charles le Téméraire

L'enceinte du château, de plan hémicirculaire, se dégage à peine des maisons qui, depuis le XVIe siècle, ont été bâties contre ses murailles. On y pénètre par une tour-porche à l'ouest. Au nord se dresse une haute tour circulaire aveugle à laquelle s'appuie un bâtiment formé d'un corps principal et d'une courte aile en retour d'équerre et flanqué d'un petit pavillon carré. A la pointe est de l'éperon se trouve une seconde tour circulaire à laquelle et accostée une tourelle d'escalier : c'est la « tour des Archives ». Une troisième tour flanque le côté nord.

Le château est propriété de la commune et en accès libre (jardin public) ; il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis octobre 1926[1].


Historique[modifier | modifier le code]

Une partie de l'enceinte

Jusqu'au rattachement du Charolais au royaume de France, l'histoire du château se confond avec celle de la cité de Charolles.

  • entre 1310 et 1317 : Jean de Clermont, comte de Charolais, passe pour avoir rebâti le château et l'avoir pourvu de neuf tours.
  • vers 1420 : Marguerite de Bavière, veuve de Jean sans Peur, fait renforcer la forteresse
  • à partir du XVIe siècle : le château perd tout rôle militaire et tombe peu à peu en ruines
  • 1775 : aliénation du domaine par Louis XV au procureur du bailliage Pierre-François Bernigaud de Cerrecy; la 'Tour des Archives est exclue de la vente; le nouveau propriétaire rase tout ce qui reste des murailles et bâtit une maison d'habitation
  • 1867 : les descendants du précédent vendent l'ensemble à la commune, qui en fait un hôtel de ville

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • VIGNIER Françoise (sous la dir. de) : Le Guide des Châteaux de France, 71 Saône-et-Loire, Éditions Hermé, Paris, 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]