Château de Châteauneuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Châteauneuf
Image illustrative de l'article Château de Châteauneuf
Château de Châteauneuf
Type Forteresse
Début construction 1132
Propriétaire actuel Région Bourgogne
Destination actuelle Musée
Protection Classé MH en 1894[1]
Coordonnées 47° 13′ 03″ N 4° 38′ 24″ E / 47.2176, 4.64 ()47° 13′ 03″ Nord 4° 38′ 24″ Est / 47.2176, 4.64 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Commune Châteauneuf

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Châteauneuf

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Châteauneuf

La forteresse de Châteauneuf-en-Auxois, en Côte-d’Or, d’architecture militaire bourguignonne du XVe siècle, garde l’extrémité sud de l'Auxois. Ce vaste vaisseau de pierre de 75 m de long sur 35 m de large, bâti sur un éperon rocheux situé à 475 mètres d’altitude, domine la vallée du canal de Bourgogne et est situé à 43 km de Dijon, à proximité de Pouilly-en-Auxois et de l’Autoroute A6.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle et le tombeau de Philippe Pot

Le château fut construit en 1132 par Jean de Chaudenay pour son fils cadet Jehan qui en prit possession en 1175 et devient ‘Jean I de Châteauneuf’. Face aux menaces de la Guerre de Cent Ans, les seigneurs de Châteauneuf bâtissent ensuite la puissante enceinte autour du donjon du XIIe siècle. Le règne de la famille s’achève après 9 générations avec une fin tragique en 1456 lorsque Catherine de Châteauneuf, dernière héritière, est brulée vive pour l’empoisonnement de son second mari, Jacques d’Haussonville.

En 1457, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, attribue alors la forteresse à son conseiller Philippe Pot, également chevalier de l’Ordre de la Toison d'or et chevalier de Saint-Michel. Celui-ci modifie alors l’aménagement du château pour en faire une demeure plus confortable et qui correspond plus avec les fastes qui avaient cours à la cour des ducs de Bourgogne. Ainsi, une chapelle et les logis datant de cette époque ont été réalisés dans la cour du château, dans le style architectural gothique flamboyant. On peut retrouver à de multiples endroits la devise de Philippe Pot « Tant L Valt ».

À la mort de Philippe Pot en 1493, ce dernier n’ayant pas de descendance, le château revient à son frère Guy Pot, puis par l’intermédiaire de différentes alliances, à Marie Liesse de Luxembourg. À son entrée au couvent, le château passe à Charles de Vienne, comte de Commarin, pour rester dans les mains de cette famille pendant 150 ans. En 1767, Louis Henri de Vienne se sépare de l’édifice, le vendant à un riche banquier.

Lors de la Révolution française, tous les symboles royaux et armoiries sont dégradés ou bien détruits. Le château est alors vendu aux enchères et passera ensuite de mains en mains jusqu’en 1936 quand le comte Georges de Vogüé donne la forteresse à l’État et que Châteauneuf et son village sont déclarés site protégé.

L'évacuation du Musée des Beaux-arts de Dijon de 1939 à 1943[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musée des beaux-arts de Dijon.

La propriété de la région[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er janvier 2008, la forteresse est propriété du conseil régional de Bourgogne à l’initiative de son président François Patriat. Ce changement de propriétaire est une conséquence de la loi de décentralisation d’août 2004, qui prévoyait le transfert aux collectivités territoriales de plusieurs dizaines de monuments et de sites classés appartenant jusqu’alors à l’État. La Région a maintenant la volonté de poursuivre sa restauration et d’en faire la pièce maîtresse d’un projet patrimonial et culturel axé sur la Bourgogne ducale.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le Château de Châteauneuf a été construit sur un éperon rocheux, d'abord le donjon carré au XIIe siècle puis au XIVe siècle l’enceinte et ses cinq tours reliées par des courtines. Le logis et la chapelle sont de style gothique.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :