Château de Castelnou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castelnou (homonymie).
Château de Castelnou
Image illustrative de l'article Château de Castelnou
Vue du château surplombant la commune de Castelnou
Période ou style XIe siècle
Type Château fort
Propriétaire initial Vicomtes de Castelnou
Propriétaire actuel Crédit agricole Sud-Méditerranée
Coordonnées 42° 37′ 08″ N 2° 42′ 10″ E / 42.61889, 2.7028 ()42° 37′ 08″ Nord 2° 42′ 10″ Est / 42.61889, 2.7028 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Aspres
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Commune Castelnou

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Castelnou

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Château de Castelnou

Le château de Castelnou (castrum novum ou castellum novum, le « château neuf », qui devint en catalan Castell Nou) est un château fort médiéval à Castelnou, dans les Pyrénées-Orientales. Il resta pendant quatre siècles la résidence des vicomtes de Castelnou.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château a un peu la forme d'un pentagone avec deux côtés à angles droits. Les remparts crénelés mesurent trois mètres d'épaisseur[1].

Il est difficile de bien connaître l'aspect original du château, à cause des destructions qu'il eut à subir, mais aussi de la restauration-reconstruction du XIXe siècle. Les photographies antérieures à la restauration ne nous montrent qu'une fenêtre dans la grande salle du château et non quatre comme actuellement. Le crénelage est lui aussi une addition récente.

Néanmoins, il est probable que la base des remparts remonte au Xe siècle. Le plan du château, une simple enceinte sans tours de flanquement, est en effet caractéristique d'une époque où la poliorcétique n'est pas développée.

Une chapelle, qui devint ensuite une collégiale augustine, est mentionnée dans le castrum de Castelnou au XIe siècle. Mais le terme de castrum désigne aussi bien le château que le village fortifié, on ne sait donc pas si cette chapelle se trouvait dans l'enceinte du château ou dans celle du village. Il ne reste rien de cette chapelle, l'église substituante est celle de Sainte-Marie del Mercadal (« du marché »), à l'extérieur des remparts du village. [réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est mentionné pour la première fois en 990 ; il est alors le siège du pouvoir comtal de Besalú en Vallespir. Une dizaine d'années plus tard il est le siège d'un vicomte, délégué du comte de Besalú pour le Vallespir. Ce vicomte, Guillaume Ier, prend le titre de vicomte de Castelnou en 1018. Ses descendants résident à Castelnou jusqu'en 1286. Cette année-là, le château fut pris d'assaut par les troupes de Jacques II de Majorque lors de la croisade d'Aragon. Le château est restitué au vicomte Jaspert V en 1299, par le traité d'Argelès. En 1321, à la mort de Jaspert, le château passe brièvement à sa fille et héritière Sibil.la, puis après la mort de cette dernière, à la veuve de Jaspert, Galcerande de Narbonne, qui le vend au roi de Majorque. Ce dernier le cède à son tour à la famille de Fenouillet, qui le revend elle-même à Bérenger de Castelnou, dernier représentant de la famille vicomtale. Sans héritier, il vend le château à la fin du XIVe siècle à la famille de Llupia, qui le conserve jusqu'au XVIIIe siècle. En 1483, le baron de Castelnou se rebelle contre la tutelle de Louis XI. Le château est assiégé par les troupes du gouverneur de Roussillon. Pendant les XVIIe siècle et XVIIIe siècle, le château fut laissé à l'abandon. À la fin du XIXe siècle le château fut racheté et une restauration — qu'on peut presque qualifier de reconstruction — fut menée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Château de Castelnou », sur Pyrénées catalanes,‎ 2012 (consulté le 4 décembre 2012).

Articles connexes[modifier | modifier le code]