Château de Bressuire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Bressuire
Image illustrative de l'article Château de Bressuire
Donjon du château de Bressuire
Période ou style Médiéval
Début construction Xe siècle
Propriétaire initial Famille de Beaumont
Propriétaire actuel Commune de Bressuire
Protection Logo monument historique Classé MH (1996)
Coordonnées 46° 50′ 30″ N 0° 29′ 56″ O / 46.841667, -0.498889 ()46° 50′ 30″ Nord 0° 29′ 56″ Ouest / 46.841667, -0.498889 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Poitou
Subdivision administrative Poitou-Charentes
Département Deux-Sèvres
Commune Bressuire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Bressuire

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

(Voir situation sur carte : Deux-Sèvres)
Château de Bressuire

Le Château de Bressuire est un château français du département des Deux-Sèvres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site fut habité sans discontinuité depuis l'époque celtique. La première mention du château date de 1029. L'actuel château a vraisemblablement été fondé à la charnière des Xe et XIe siècles par la famille de Beaumont, et il a appartenu à la famille des Beaumont-Bressuire du XIe siècle jusqu'au début du XVIe siècle[1].

Il joua un rôle militaire de premier ordre dans les luttes que se livrèrent en Poitou rois de France et d'Angleterre durant trois siècles. Il n'y a jamais eu de siège au château de Bressuire. Duguesclin y a délogé les anglais.

Le château a été acquis par la commune en 1975 et classé pour ce qui est du château du sol de l'emprise et des fossés par arrêté du 30 avril 1996[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

La cour du château à la fin du XIXe siècle, photographiée par Séraphin-Médéric Mieusement.

D'architecture militaire médiévale, il occupe une surface considérable sur l'extrémité arrondie d'un plateau. Les vestiges actuellement visibles datent essentiellement de la fin du XIIe siècle et du début du XIIIe siècle.

Dans la première moitié du XVIIIe siècle , suite à de violents orages et un mauvais entretien, il a été partiellement démantelé et un nouveau logis a été élevé vers 1880, en retrait par rapport à l'ancien.

La forteresse comportait trois enceintes, mais la plus extérieure a disparu. Une chapelle se dressait dans l'enceinte. À ce jour, seules les fondations de la crypte subsiteraient, à environ 2 mètres de profondeur. Aucune recherche archéologique n'est envisagée à ce jour.

Il reste de cette forteresse les ruines des enceintes, une partie du donjon, un aperçu des chemins de ronde. La rénovation se fait actuellement petit à petit sur une tour Nord de l'enceinte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]