Château de Bouxwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Bouxwiller
Image illustrative de l'article Château de Bouxwiller
Le château de Bouxwiller avant sa destruction.
Période ou style Renaissance
Type Wasserbourg
Début construction XVe siècle
Propriétaire initial les Sires de Lichtenberg puis les comtes de Hanau
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Disparu durant la Révolution
Coordonnées 48° 49′ 34″ N 7° 29′ 01″ E / 48.826111, 7.48361148° 49′ 34″ Nord 7° 29′ 01″ Est / 48.826111, 7.483611  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Bouxwiller (Bas-Rhin)

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château de Bouxwiller

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Bouxwiller

Le château de Bouxwiller, aujourd'hui entièrement disparu, fut une forteresse de type Wasserburg construite au XVe siècle. Plusieurs fois remanié, sa fonction fut plus résidentielle que militaire. Au XVIIIe siècle, ses jardins d'agréments en terrasse et à la mode française étaient réputés. Le bâtiment ne survécut pas aux tourmentes de la Révolution. Son emplacement se situait sur l'actuelle place du Château du bourg de Bouxwiller, commune française du département du Bas-Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Pour assurer sa défense, ce bâtiment de plaine en forme de U était entièrement entouré par un fossé rempli par les eaux de la proche source du Fischpfuhl. Pour y accéder deux ponts en pierre ont été aménagés, l'un à cinq arches donnant sur la cour d'honneur, l'autre à deux arches sur un jardin d'agréments. Les deux ailes nord et sud de style Renaissance entouraient la cour d'honneur. Au Sud-Est, une tour circulaire médiévale formait le cœur de cet édifice à trois niveaux (sans compter les combles à deux niveaux). Un plan daté de 1779 montre le château entouré par un mur d'enceinte aujourd'hui disparu. Seul un tronçon de ce mur subsiste encore au XXIe siècle pour former le large mur arrière de l'actuelle Halle aux blés située au sud du château. Entre la résidence seigneuriale et la ville de Bouxwiller, des bâtiments administratifs furent édifiés. Ces derniers, contrairement au château et à ses douves, subsistent encore. La Halle aux blés du XVIe siècle, prolongée par la chapelle castrale Saint-Georges datée du XIVe, la remise des carrosses avec à l'étage la cour des comptes (1702), la chancellerie (actuelle mairie) édifiée entre 1658 et 1663, les écuries (1688) dont seule une partie a été préservée pour abriter la Poste et enfin l'office seigneurial de 1704, modifié en 1956.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Pays d'Alsace, Bouxwiller, tome un, cahier 131 bis, imprimerie Veit, Société d'Histoire et d'Archéologie de Saverne et Environs,‎ 1985, 143 p. (ISSN 02458411)
  • Collectif, Pays d'Alsace, Bouxwiller, tome deux, cahier 149 bis, imprimerie Veit, Société d'Histoire et d'Archéologie de Saverne et Environs,‎ 1989, 143 p. (ISSN 02458411)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps

Liens[modifier | modifier le code]