Château de Bourron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Bourron
Image illustrative de l'article Château de Bourron
Période ou style Médiéval
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Seigneur de Borron
Propriétaire actuel Guy et Estrella de Cordon
Protection  Inscrit MH (1926)
Logo monument historique Classé MH (1971)
Site web www.bourron.fr
Coordonnées 48° 20′ 26″ N 2° 41′ 46″ E / 48.340605, 2.69622148° 20′ 26″ Nord 2° 41′ 46″ Est / 48.340605, 2.696221  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Champagne
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Commune Bourron-Marlotte

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Bourron

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Château de Bourron

Le château de Bourron est situé sur la commune de Bourron-Marlotte en Seine-et-Marne, au sud de Paris et à 7 km de Fontainebleau.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers seigneurs de Bourron sont attestés à partir de 1150.

Robert de Borron, est célèbre pour, à la fin du XIIe siècle, avoir écrit le premier roman en prose française, le Roman du Saint-Graal.

Lors d'une inspection royale en 1367 Bourron est décrite comme une forteresse "close de murs et entourée de fossés à eau".

Le domaine change plusieurs fois de main, et en 1502, Olivier de Sallard, fauconnier de Louis XI en devient le propriétaire.

Le château actuel a été construit au début du XVIIe siècle à l’emplacement de l'ancienne forteresse féodale.

En octobre 1725 il accueille Stanislas Leczinski, l'ex-roi de Pologne.

C'est en 1878 qu'il est acquis par les Montesquiou-Fezensac

L'intérieur du château fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 mars 1926[2]. Les façades et toitures du château et des deux pavillons d'angle, la cour d'honneur, les douves avec leur pont, la partie ordonnancée du parc, y compris les deux grandes allées font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 octobre 1971[2]

Architecture[modifier | modifier le code]

Les bâtiments sont du style "brique et pierre" lancé en 1528 par Gilles Le Breton au château de Fontainebleau.

Les anciennes douves ont imposé le plan du Château constitué d'un corps de logis à trois niveaux et de deux ailes en retour d'équerre.

Le portail d'entrée donnait sur le pont d'accès détruit.

Le logis flanqué de deux petits pavillons est au cœur d’un parc[3] de 40 hectares.

Entourée de ses douves en eaux vives, cette élégante demeure privée est un château hôtel.

Parc[modifier | modifier le code]

Le parc du château de Bourron, clos de murs, déploie ses 42 hectares de pelouse et de bois, dans le prolongement de la forêt de Fontainebleau. Il révèle quelques surprises: cachée derrière la petite maison, la romantique source d’époque néolithique appelée Source Saint- Sévère qui donne naissance au canal; la statue de Cérès qui ferme le parterre nord, celle de Saint Joseph par Fernand Py sous les futaies et la maison du célèbre d’Artagnan. Mais l’axe majeur de ce grand et beau parc à la française demeure la grande perspective, conduite au sud par le canal et les allées de tilleuls qui donne au Château de Bourron toute sa grandeur. Site inscrit à l’inventaire supplémentaire depuis 1926 et classé depuis 1971 au titre des Monuments Historiques.


Le parc et l’influence de la mode paysagiste à travers les siècles: Il ne reste pas d'archives, ces dernières ont été détruites à la révolution, mais on peut tout de même retracer l’évolution du parc en 4 temps ! On délaisse les jardins clos de type médiévaux au XVIe et XVIIe pour l’ordonnancement du parc résolument « à la française » fin XVIIe,percement du canal perspective sud, au XIXe transformation du parc à « l’anglaise » et enfin, au début du XXe siècle en 1930, le Comte Blaise de Montesquiou, transforme l’ordonnancement du parc en parc à la française avec plus de 500 pieds de tilleuls plantés dans les perspectives, des ifs taupiers, des buis taillés en forme d’obus…

Le château et le cinéma[modifier | modifier le code]

  • A tout casser (1968)
  • La putain du Roi (1990)
  • ROSSINI ! ROSSINI !(1991)
  • Jane B (1988)
  • J'attends quelqu'un (2006)
  • Gomez v.s Tavarez (2006)

Quelques-unes des célébrités ayant fréquenté le Château de Bourron[modifier | modifier le code]

Événement[modifier | modifier le code]

Au Château de Bourron, depuis 2004, est organisé tous les ans en juin un grand dîner en blanc. De 200 personnes la première année, les propriétaires du Château on accueilli plus de 1600 personnes en 2010.

Les nouveaux rôles du Château de Bourron[modifier | modifier le code]

  • Une campagne de restauration sans précédent a été réalisée maintenant depuis plus de 10 ans avec la restauration de la chapelle du Château en 2002, de l'ensemble de la façade nord de 2001 à 2005, de la restauration de la glacière du Château de 2000 à 2010.

La restauration de l'ancien vergé de 1999 à 2010, du canal de 2008 à 2010, du puits du Château en 2010 et de 2003 à 2012 restauration de l'ensemble des Chambre prestigieuse du château pour les transformer en chambres d'hôtes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]