Château de Baronville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Baronville
Image illustrative de l'article Château de Baronville
Le Château de Baronville, près de Paris, France
Type Château
Début construction XVIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1985)[1]
Site web www.baronville.com
Coordonnées 48° 26′ 53″ N 1° 43′ 52″ E / 48.448, 1.731 ()48° 26′ 53″ Nord 1° 43′ 52″ Est / 48.448, 1.731 ()  
Pays Drapeau de la France France
Département Eure-et-Loir
Commune Béville-le-Comte

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

(Voir situation sur carte : Eure-et-Loir)
Château de Baronville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Baronville

Le château de Baronville est un château situé sur la commune de Béville-le-Comte, en Eure-et-Loir en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Baronville date de l’époque gallo-romaine (baronis villa). Le château de Baronville fut d’abord une forteresse destinée à contrôler la vallée de la Voise. En 1623, un château est édifié sur les restes du précédent par la famille de Montescot. Il passe ensuite par alliance dans la famille de Lattaignant.

La seigneurie de Baronville (et comté de Bainville) est acquise en 1783 par le marquis Étienne François d'Aligre, premier président du parlement de Paris. En 1868, son arrière-petit-fils le marquis de Pomereu d’Aligre fait raser le château de 1623 et édifier l’actuel, pour recevoir l'élite du Second Empire, par l’architecte Léon de Sanges. Les mêmes artisans, hautement qualifiés, ont alors réalisé les couvertures et faîtages du château de Baronville, de Notre-Dame de Paris, du Mont Saint-Michel, mais aussi de la Statue de la Liberté à New York.

Durant le XXe siècle, le domaine de Baronville accueille des soldats blessés entre 1914 et 1918, grâce à la générosité de Catherine de Clermont-Tonnerre, vicomtesse de Pomereu d'Aligre. Puis il sera occupé trois fois par les soldats allemands (dont le Feld-Maréchal Friedrich Paulus) entre 1940 et 1944, notamment pour accueillir une base aérienne pour lutter contre l'Opération Overlord en Normandie.

Ces occupations successives laissèrent l'édifice et son parc dans un état relativement dégradé, jusqu’à ce que le comte et la comtesse de Rougé (voir Maison de Rougé), descendants des d'Aligre, entreprennent d’importantes restaurations pour sauver ce patrimoine historique et familial.

Depuis 1981, le château est ouvert à la location pour les grandes réceptions de mariage, lancement de produit, tournages, ainsi que pour les visites de groupes sur rendez-vous.

En 2012, le comte Aymeric de Rougé ouvre le Carrousel de Baronville aux réceptions, après une rénovation complète d'une aile des anciennes écuries de Baronville, construites en 1882 par Armand, marquis de Pomereu d'Aligre.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses personnalités ayant été à Baronville, notons: l'égérie L'Oréal 2012 Barbara Palvin, Leslie Kim (Han Ye Seul (en)), Ronaldo, Audrey Tautou, l'actrice chinoise Angelababy (en), Alessandro Nivola, Daniela Cicarelli, Roger Hanin, Benoît Poelvoorde, le prince Jean de Luxembourg, Anne Fontaine, S.M. Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, Roi d'Arabie saoudite, Marie Gillain, Sir Elton John, Pierre Salinger, Michel Galabru, S.M. l'empereur Bảo Đại, dernier empereur du Viêt Nam, Charlotte Casiraghi, Philippe Séguin et bien d'autres.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]