Château de Barbentane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Barbentane
Image illustrative de l'article Château de Barbentane
Château de Barbentane
Architecte Pierre Mignard
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1949)[1]
Coordonnées 43° 54′ 02″ N 4° 44′ 51″ E / 43.900556, 4.747543° 54′ 02″ Nord 4° 44′ 51″ Est / 43.900556, 4.7475  
Pays Drapeau de la France France
Région Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Bouches-du-Rhône.svg
Bouches-du-Rhône
Commune Blason ville fr Barbentane2 (Bouches-du-Rhône).svg Barbentane

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Barbentane

Le Château de Barbentane surnommé Le Petit Trianon de la Provence ou le plus italien des châteaux provençaux de la Renaissance est situé sur la commune de Barbentane (Bouches du Rhône).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce château fut bâti en 1674 par l’architecte Louis-François de Royers de la Valfenière que Paul François Ier de Puget de Barbentane fit venir auprès de lui[2]. Le château est remodelé par Paul François II, fils du précédent en 1741 (voûtes plates et surbaissées qui font sa gloire). L’intérieur est embelli au XVIIIe siècle par Balthazar de Puget de Barbentane, fils de Paul François II, ambassadeur de Louis XV de France en Toscane, à l’âge de 20 ans. Il est Chambellan de son altesse sérénissime Monseigneur le Duc d'Orléans, ministre plénipotentiaire du Roy auprès du Grand Duc de Toscane, à Florence (1768-1788).

Il fut sauvegardé pendant la Révolution du fait que Paul François Hilarion de Puget, marquis de Barbentane, ancien officier du roi, accepta de devenir général de la république. De par sa construction, il est à l’origine des premiers faubourgs du village. Du perron de sa façade sud, il offre une vue remarquable sur la tour de Barbentane, le village et la Montagnette.

Le château et son parc ainsi que les bâtiments de la basse-cour et les sculptures et décors du parc ont été classés monument historique le 9 septembre 1949[1]. Il ne visite plus depuis l'année 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Laurent Salch et Anne-Marie Durupt, Nouvel Atlas Châteaux et fortifications des Bouches-du-Rhône (13), Strasbourg, Châteaux-forts d'Europe,‎ 2008, 156 p. (ISSN 1253-6008)
    N°46/47/48, 2008 Barbentane, pp. 24 à 26
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et fortifications de la France au Moyen Âge, Strasbourg, éditions Publitotal,‎ 1978, reprint 1991 (ISBN 978-2-86535-070-4)
    Une vision d’ensemble de l’architecture castrale. Page 103 Barbentane