Château de Čachtice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Čachtice
Image illustrative de l'article Château de Čachtice
Vue de l'ouest
Nom local Čachtický hrad
Période ou style Architecture gothique
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire actuel Abandonné
Coordonnées 48° 43′ 29″ N 17° 45′ 38″ E / 48.72472, 17.76056 ()48° 43′ 29″ Nord 17° 45′ 38″ Est / 48.72472, 17.76056 ()  
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Région de Trenčín
Village Čachtice

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

(Voir situation sur carte : Slovaquie)
Château de Čachtice

Le château de Čachtice (Prononciation slovaque : tʃaxt ʲ ɪtse) (slovaque: Čachtický hrad, hongrois: Csejte vára) est un château en ruines situé en Slovaquie à proximité du village de Čachtice. Il surplombe une colline offrant, notamment, des plantes rares, et qui pour cette raison, a été déclarée réserve naturelle nationale. Le château fut la résidence et la prison de la comtesse Báthory Erzsébet (Élisabeth Báthory), que l'on soupçonne d'être le tueur en série féminin le plus prolifique de tous les temps.

L'édifice a été construit au milieu du XIIIe siècle par Kazimir dans un rôle de sentinelle sur la route de Moravie. Plus tard, il appartint à Máté Csák, à la famille Stibor, puis à la célèbre Comtesse sanglante Élisabeth Báthory. Le château, ses terres et les villages environnants, constituaient le cadeau de la famille Nádasdy lors du mariage d'Élisabeth et de Ferenc I Nádasdy en 1575.

À l'origine, le château s'inscrivait dans un style roman. Il a, par la suite, été agrandi durant les XVe et XVIe siècles et a, dès lors, pris un style gothique. Il a ensuite été rénové au cours du XVIIe siècle. Enfin, en 1708, le château fut pris et pillé par les rebelles de Ferenc II Rákoci. Il a alors été définitivement abandonné et s'est progressivement délabré. En mai 2012, le château est fermé au public, et des travaux de restauration[1] sont entrepris sur une période de 2 ans, jusqu'en mai 2014.

Une légende local voudrait qu'à la construction du château, une jeune femme ait été emmurée vivante dans les fondations de Čachtice, dans l’espoir que cela apporte abondance et prospérité aux occupants du château.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Slovakia.com » (consulté le 5 septembre 2013)