Château d'Osaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Ōsaka
Image illustrative de l'article Château d'Osaka
Nom local 大坂城 / 大阪城
Début construction 1583
Propriétaire initial Hideyoshi Toyotomi
Site web www.osakacastle.net/
Coordonnées 34° 41′ 14″ N 135° 31′ 33″ E / 34.68722, 135.5258334° 41′ 14″ Nord 135° 31′ 33″ Est / 34.68722, 135.52583  
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Osaka
Ville Osaka

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château d'Ōsaka

Le château d'Osaka (大坂城 / 大阪城, Ōsaka-jō?, anciennement prononcé Ōzaka-jō) est un château à Osaka (Chuo-ku). C'est un des châteaux les plus célèbres du Japon. Il a joué un rôle majeur durant l'unification du Japon au XVIe siècle au cours de l'une des dernières grandes révoltes contre les Tokugawa. Elle fut réprimée lors des sièges d'Osaka en 1614 et 1615.

Le château est situé sur une parcelle de terrain de terre d'environ un kilomètre carré. Il est construit sur deux plates-formes élevées supportées par des murs de roche, chacun donnant sur un fossé. Le château central est fait de cinq étages à l'extérieur et huit à l'intérieur.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1583 : Hideyoshi Toyotomi commence la construction sur le site du temple Ikkō-ikki d'Ishiyama Honganji[1]. Le plan de base est modelé d'après le château d'Azuchi, quartier général de Nobunaga Oda. Toyotomi veut construire une image du château d'Oda, mais le surpasse de toute part : le château est constitué de 5 étages sur un socle de pierre cachant trois étages souterrains, et les poutres dorées impressionnent les visiteurs.
  • 1585 : Fin de la construction du donjon intérieur. Toyotomi continue à agrandir le château, le rendant de plus en plus difficile d'accès pour des attaquants.
  • 1598 : Fin de la construction. Hideyoshi meurt. Le château d'Osaka passe à son fils, Hideyori Toyotomi.
  • 1600 : Ieyasu Tokugawa défait les troupes loyales à Hideyori, commandées par Mitsunari Ishida, à la bataille de Sekigahara, et débute sa prise de pouvoir à Edo (il devient shogun en 1603).
  • 1614 : Tokugawa attaque Hideyori, qui avait commencé à rassembler des troupes, au cours de l'hiver. Bien que numériquement deux fois inférieures, les forces du clan Toyotomi remportent la bataille contre les 200 000 hommes de Tokugawa et parviennent à protéger les murs extérieurs du château. Cependant, Tokugawa réussit à affaiblir Toyotomi en remplissant les douves extérieures.
  • 1615 : Pendant l'été, Hideyori entreprend de creuser à nouveau la douve extérieure. Tokugawa, en représailles, renvoie ses armées sur le château d'Osaka et établit le siège du château le 4 juillet. Osakajo tombe au main de Tokugawa, et le clan Toyotomi disparaît. Le château de Hideyoshi Toyotomi est complètement détruit par un incendie; il est possible que la seule partie du château original encore existante soit une porte, qui avait été démantelée en 1602 et été offerte au temple Hogonji sur l'île Chikubu du Lac Biwa[2].
  • 1620 : L'héritier du shogun, Hidetada Tokugawa, commence la reconstruction du château. Il reconstruit le donjon, et ordonne aux clans de samouraïs de reconstruire les murs. Ce sont encore ces murs qui existent aujourd'hui. Il s'agit de blocs de pierre juxtaposés, sans mortier. La taille de certaines pierres dépasse largement les deux mètres dans toutes les dimensions.
  • 1843 : Collecte pour des réparations après des années de négligence.
  • 1865 : Incendie du donjon.
  • 1868 : Sous l'ère Meiji, le château est converti en baraquements pour la création d'une armée moderne de style occidental.
  • 1928 : La mairie d'Osaka parvient à reconstruire le donjon.
  • 1945 : Destruction du donjon par les raids aériens américains.
  • 1995 : Le gouvernement d'Osaka approuve un projet de nouvelle restauration, pour rendre au donjon sa splendeur de l'époque Edo.
  • 1997 : Fin de la reconstruction.
Château d'Ōsaka

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Osaka Castle (Osakajo), JAL Guide to Japan
  2. Osaka Castle’s remains on island in lake?, The Yomiuri Shimbun 25/9/2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :