Château d'Orcher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Orcher
Image illustrative de l'article Château d'Orcher
Début construction XIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Château fort
Propriétaire actuel Maison d'Harcourt
Protection Logo monument historique Classé MH (1976)
 Inscrit MH (1976)
Site web www.chateaudorcher.com/
Coordonnées 49° 29′ 48.33″ N 0° 14′ 46.97″ E / 49.4967583, 0.246380649° 29′ 48.33″ Nord 0° 14′ 46.97″ Est / 49.4967583, 0.2463806  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Normandie
Département Seine-Maritime
Commune Gonfreville-l'Orcher

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Château d'Orcher

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Orcher

Le château d'Orcher est situé sur la commune de Gonfreville-l'Orcher, dans le département de la Seine-Maritime[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le fief est érigé par le duc de Normandie en faveur de la famille de Auricher, qui y fit bâtir un château fort avec une chapelle Sainte-Honorine Le château est construit au XIIe siècle au sommet d'une falaise pour protéger l'entrée de la Seine.

Le donjon est partiellement détruit en 1360 par les troupes d'Harfleur. Après avoir été rebati, les Anglais le prennent en 1415.

Henri V d'Angleterre en dépossède la famille Crespin au profit de Jean Falstaff. Le domaine d'Orcher est rendu au duc de Bedford en 1434, mais revient au Crespin en 1449. Il passe à la famille de Brézé par héritage en 1488, puis à la famille d'O en 1539.

La famille Potier en est propriétaire de 1632 à 1719, année où le financier John Law de Lauriston l'acquiert.

Il passe ensuite à Philippe de Vitry, puis à Thomas Planterose de Melmont en 1735. Il le fait transformer le château au goût du XVIIIe siècle par François de la Motte, Jacques Lesueur et Courtel. Le grand donjon du nord-ouest et les deux tours nord sont supprimés avec les courtines.

Le château est la propriété de la famille de Rochechouart au XIXe siècle, qui le font restaurer par l'architecte Philippon.

Il appartient aujourd'hui à la famille d'Harcourt.

Le monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 12 février 1976 et d'une inscription à cette même date[2].

Le parc[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]