Château d'Ingrandes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Ingrandes
Image illustrative de l'article Château d'Ingrandes
Le château l'hiver
Période ou style Moyen Âge
Type Château fort
Début construction XIe siècle
Propriétaire actuel M. et Mme Drouart
Protection  Inscrit MH (1987)
Site web www.chateauingrandes.com/Bienvenue.html
Coordonnées 46° 35′ 50″ N 0° 57′ 45″ E / 46.5971, 0.962546° 35′ 50″ Nord 0° 57′ 45″ Est / 46.5971, 0.9625  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Berry
Région Centre
Département Indre
Commune Ingrandes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Ingrandes

Le Château d'Ingrandes se trouve dans le bourg d'Ingrandes (Indre) à 7 km à l'ouest du Blanc. Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 1er octobre 1987[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Défendu par la vallée escarpée de l'Anglin au sud, et par de profonds fossés (disparus) au nord, le château féodal a été construit au XIe siècle. Il fut édifié à l'emplacement d'un castrum romain, commandant la voie romaine de Bourges à Poitiers et dont on retrouve trace sur la table de Peutinger. Du Guesclin, allant de Sainte-Sévère à Poitiers suivit les bords de l'Anglin, prenant à la hâte les forteresses qui la bordaient aux envahisseurs. Le pays était anglais à cette époque, faisant partie du fief d'Aliénor d'Aquitaine.

Le château fut ensuite reconstruit aux XIVe siècle et XVe siècle. Les vestiges nous restent aujourd'hui. La charpente de la tour à hourds a été datée de 1465. Henri IV, lors de ses guerres contre la Ligue, conquit le château et le donna au seigneur du Blanc, Antoine d'Aloigny, en remerciement de son aide.

Les tours en poivrières du donjon et de l'enceinte furent semble-t-il tronquées en application des décrets royaux de 1626 ordonnant la destruction de l'appareil militaire des places-fortes du royaume. Marie-Henriette d'Aloigny, citée par Saint-Simon comme étant une intrigante, fut exilée de la cour de Versailles et vécut au château d'Ingrandes où elle fit construire le logis XVIIe siècle et l'église du village (1698). Après la mise en vente en 1734 à la suite de la déroute financière de sa propriétaire, le fermier général Claude Dupin, grand-père de George Sand (née Aurore Dupin), devint, en 1739, acquéreur de l'ensemble des châteaux du Marquisat du Blanc (Roches, Forges, Ingrandes, etc.). Les circonstances de la destruction du corps de logis sont mal connues : celle-ci pourrait remonter à la fin du XVIIIe siècle. Le château d'Ingrandes resta la propriété des descendants Dupin, le baron de Villeneuve jusqu'au début de ce siècle. En 1923, il devint alors la propriété de la famille Combescure qui l'exploita en tant que ferme jusque dans les années 1970.

Alain et Jacqueline Drouart font l'acquisition des ruines du château féodal d'Ingrandes en 1982. Un dossier de demande de protection est déposé. Le château est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques par arrêté préfectoral le 1er octobre 1987. À ce jour, le logis du XVe siècle est totalement restauré, le donjon est sauvé et les travaux se poursuivent. En 2005, un hourd a été reconstruit sur une des tours d'enceinte. Le 17 avril 2008, une nouvelle toiture est posée sur la tour escalier.

Architecture[modifier | modifier le code]

Il reste une partie de l'enceinte avec ses courtines et ses tours, le donjon et l'ancienne tour d'escalier inscrits monument historique le 1er octobre 1987 ainsi que la partie ancienne du logis datée du XVe siècle Le logis médiéval est complété par un logis construit au XVIIe siècle et rehaussé au XIXe siècle [3].

Visites[modifier | modifier le code]

Le château est ouvert au public, il accueille de nombreux visiteurs lors de diverses manifestations. Des chambres d'hôtes ont été aménagées pour héberger les visiteurs lors de leur séjour dans la région. Cinq chambres d'hôtes de classe (4 épis Gîtes de France) sont proposées dans les vestiges du château-fort. On y trouve une piscine privée, un espace pique-nique, une rivière, un bateau, des vélos.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Ingrandes est sur la route du Futuroscope, vaste parc dédié à l'image (à 40 km). Ingrandes est aussi une des portes du parc naturel régional de la Brenne, étonnant paysage d'étangs, réserve naturelle d'oiseaux aquatiques. La région est riche en monuments historiques, châteaux et églises romanes (Saint-Savin, basilique classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, est à 7 km ; l'abbaye bénédictine Notre-Dame de Fontgombault, est à 12 km).

Ingrandes abrite le musée Henri de Monfreid et une maison de l'apiculture.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]