Château d'Eu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Eu
Image illustrative de l'article Château d'Eu
Façade ouest du château
Début construction XVIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Destination actuelle Mairie et musée
Protection Logo monument historique Classé MH (1985)
 Inscrit MH (1983)
Coordonnées 50° 02′ 58″ N 1° 25′ 02″ E / 50.0494, 1.4172 ()50° 02′ 58″ Nord 1° 25′ 02″ Est / 50.0494, 1.4172 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Commune Eu

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Eu

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Château d'Eu

Situé en Normandie, dans le nord de la Seine-Maritime, le château accueille à la fois la mairie d’Eu et le Musée Louis-Philippe (qui est classé Musée de France). Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 30 octobre 1985 et d'une inscription depuis le 6 juin 1983[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 1430, Jeanne d'Arc, prisonnière des Anglais, séjourna dans la prison du château.

Le bâtiment actuel fut commencé en 1578 par Henri de Guise et Catherine de Clèves, puis terminé en 1665 par la Grande Mademoiselle, cousine germaine du roi Louis XIV.

Il devint la résidence d'été de Louis-Philippe, roi des Français (1830-1848), qui y reçut deux fois la reine Victoria d'Angleterre en 1843 et 1845, signifiant ainsi "l'Entente cordiale" entre la France et le Royaume-Uni.

Demeure de la famille d'Orléans jusqu’au début du XXe siècle, le château connut entre 1872 et 1886 une période de grands travaux sous la direction du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc.

En 1905, l'édifice fut acquis par l'ancienne famille impériale du Brésil, les princes d'Orléans-Bragance.

En 1964, après de multiples pérégrinations, la ville d’Eu se porta acquéreur du château.

En 1973, la municipalité y installe sa mairie et le Musée Louis-Philippe est créé.

En 1987, le parc et les dépendances de l'ancien domaine royal, situés sur le territoire de la ville d'Eu, sont classés.

Une partie de l’ancien domaine royal du château demeure privée et appartient aux héritiers d'Isabelle d'Orléans-Bragance, ses fils Michel et Jacques d'Orléans, ainsi qu'un de ses petits-fils, Robert d'Orléans, fils du défunt prince Thibault (+1983).

Description[modifier | modifier le code]

Côté sud[modifier | modifier le code]

Statue du duc d'Orléans au château d'Eu.
  • Statue équestre de Ferdinand-Philippe, prince royal (fils aîné du roi Louis-Philippe) et duc d'Orléans, érigée devant la grille de la cour. Une statue identique est érigée sur la Place du duc d'Orléans, à Neuilly-sur-Seine (elle se trouvait à l'origine à Alger).

Côté nord[modifier | modifier le code]

Le talus de la rue des Fontaines.

Au nord, l'édifice, la cour et le jardin surplombent la rue des Fontaines. Au sommet d'un talus assez raide, court un mur de brique.

Jardin[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. « Notice no PA00100651 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Dufestel, « Les villages de Liberté d'Isabelle », dans Bulletin des Amys du vieil Eu, Eu, 1999.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :