Château d'Ehrenfels (Hesse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ehrenfels.
Château d'Ehrenfels
Image illustrative de l'article Château d'Ehrenfels (Hesse)
Nom local Burg Ehrenfels
Période ou style Château-Fort
Début construction 1210
Fin construction avant 1222
Propriétaire initial Seigneurs de Bolanden
Destination initiale Défense de l'Électorat de Mayence
Propriétaire actuel Hesse (Land)
Destination actuelle Ruine
Protection  Patrimoine mondial (2002)
Coordonnées 49° 58′ 31″ N 7° 52′ 50″ E / 49.975278, 7.880556 ()49° 58′ 31″ Nord 7° 52′ 50″ Est / 49.975278, 7.880556 ()  
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Hesse Hesse
Commune Rüdesheim am Rhein

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château d'Ehrenfels

Le château d'Ehrenfels est un château fort situé à proximité du village de Rüdesheim am Rhein sur le Rhin. Comme partie de Vallée du Haut-Rhin moyen elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en juin 2002 pour son ensemble unique associant un patrimoine géologique, historique et culturel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château d'Ehrenfels fut construit aux alentours de 1210 en face de Bingen am Rhein pour Philipp von Bolanden, un ministériel de l´archevêque de Mayence Siegfried II von Eppstein, afin de protéger le Rheingau de l´Électorat de Mayence contre les attaques venant du nord. . En 1222, le château a été frappé par un jugement royal à Mayence. Il était rempli de chevaliers de l'électorat et vers le milieu du XIIIe siècle servait de station de péage. Sa bonne exposition au-dessus de gouffre du Binger Loch était très importante du point de vue stratégique. Le bureau de douane était réellement sur le fleuve Rhin et a été relié à la Mäuseturm de Bingen. Les deux tours sont réunies par un haut mur du côté de la montagne, par où l'on pouvait attaquer le château[1].

Pendant des siècles, il servait de poste de péage pour la caisse de l'archevêché de Mayence. En 1301, pendant la guerre de douane du Rhin contre le roi Albert le château a été le base de électeur de Mayence Gerard II de Eppstein et ce n'est qu'en 1314 qu'il fut rendu à l'archevêque Pierre d'Aspelt.

Après 1379, le château a été propriété du chapitre de la cathédrale de Mayence. Depuis ce temps ce château était souvent la résidence des électeurs de Mayence. Les archevêques Jean II, Conrad III de Dhaun, Thierry d'Isembourg, Dietrich Schenk von Erbach et Adolphe II y résidaient, plusieurs documents le mentionnent. Après la mort de Jean II le chapitre de Mayence s'y assembla, en 1419 pour élire Conrad III.

Fortement endommagé par les Suédois pendant le guerre de Trente Ans en 1635, le château fut détruit en 1689 par les troupes de Louis XIV sous Nicolas Chalon du Blé pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Le château ne fut jamais reconstruit.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Le cépage Ehrenfelser, une obtention de Heinrich Birk dans l'institut Institut für Rebenzüchtung und Rebenveredlung der Hessischen Forschungsanstalt für Weinbau, Gartenbau, Getränketechnologie und Landespflege aujourd'hui Forschungsanstalt Geisenheim est appelée ainsi d'après le château Ehrenfels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karl Baedeker, ALLEMAGNE. — L'ALLEMAGNE, L'AUTRICHE et QUELQUES PARTIES DES PAYS LIMITROPHES. Avec 28 cartes et 60 plans de villes. Huitième édition, 1884.

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]