Château d'Attre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Attre
Image illustrative de l'article Château d'Attre
Château d'Attre
Période ou style néoclassique
Type résidentiel
Fin construction 1752
Propriétaire actuel Famille de Meester de Heyndonck
Destination actuelle Résidence privée
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1962, no 51012-CLT-0001-01)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, no 51012-PEX-0001-02)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, Le rocher artificiel sis dans le site classé du Château d'Attre, no 51012-PEX-0002-02)
Coordonnées 50° 35′ 00″ N 3° 51′ 00″ E / 50.58333, 3.8550° 35′ 00″ Nord 3° 51′ 00″ Est / 50.58333, 3.85  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Commune Brugelette

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château d'Attre

Le château d’Attre est un élégant manoir du XVIIIe siècle sis au bord de la Dendre orientale, à Attre, dans la province de Hainaut (Belgique). De style typiquement néo-classique, il est un des rares châteaux belges à avoir préservé l’entièreté de son décor et mobilier intérieur d’époque. Le château est classé au patrimoine majeur de Wallonie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est construit en 1752 par le comte François-Philippe Franeau d’Hyon, comte de Gomegnies, sur les fondations d’un autre plus ancien. L’aménagement intérieur de style Louis XV est dû à son fils, François-Ferdinand, chambellan à la cour de l’empereur Joseph II d’Autriche. L’ensemble de l’aménagement intérieur ne sera achevé qu’une trentaine d’années plus tard.

La gouvernante des Pays-Bas, l’archiduchesse Marie-Christine (sœur de Joseph II) et son mari, Albert de Saxe, fréquentent volontiers le château d’Attre pour des parties de chasse dans les bois environnants (1782 à 1788). Un rocher artificiel, avec pavillon au sommet, est érigé dans le parc pour lui servir de point d’observation.

En 1814, le château passe par mariage à la famille du Val de Beaulieu.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Quatre colonnes dressées à l’entrée du domaine (deux de chaque côté de la route), proviennent du jubé de l’ancienne abbaye de Cambron. La vaste pelouse d’honneur est flanquée de deux pavillons de style Louis XVI.
  • La façade du château est de grande sobriété et pureté néo-classique. La partie centrale, en légère avancée, est surmontée d’un tympan triangulaire. Elle se termine à gauche et à droite en deux pavillons d’angle.
  • Le vestibule d’entrée (qui servait également de chapelle) possède un escalier d’honneur dessiné par l’architecte Jacques-François Blondel.
  • De nombreuses œuvres d’art garnissent les pièces, dont des natures mortes de Frans Snyders et des peintures d'Hubert Robert. Les décorations murales, comme le papier peint, sont d’époque.
  • Dans le parc (17 hectares) traversé par la Dendre orientale se dresse un colombier du XVIIe siècle. Le rocher artificiel avec couloirs souterrains, est haut de 24 mètres et surmonté d’un pavillon.

Aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Le château, qui est propriété de la famille de Meester de Heyndonck, est ouvert au public du 1er avril au 1er novembre les dimanches après-midi (14h-18h). Durant les mois de juillet et août les samedis et dimanches (13h-18h).

Galerie[modifier | modifier le code]

Autres vues

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :