Château d'Arenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Arenberg
Image illustrative de l'article Château d'Arenberg
Nom local Château de Heverlée
Période ou style Renaissance flamande; néo-gothique
Type Louis XVI
Architecte Claes
Début construction XVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Seigneurs d'Hervelé
Propriétaire actuel K.U.L. (Katholieke Universiteit Leuven)
Protection 25 mars 1938
Coordonnées 50° 51′ 45″ N 4° 40′ 58″ E / 50.8625, 4.682778 ()50° 51′ 45″ Nord 4° 40′ 58″ Est / 50.8625, 4.682778 ()  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région historique Brabant flamand
Subdivision administrative Drapeau de la Région flamande Région flamande
Subdivision administrative Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Commune de Belgique Heverlee, Louvain

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château d'Arenberg

Le château d'Arenberg est un château de style Renaissance flamande sis à Heverlee (Louvain) en Belgique. Construit en lieu d’un château médiéval du XIIe siècle, l’édifice actuel fut mis en chantier au XVIe siècle, par Guillaume de Croÿ mais subit encore de nombreux changements par après (jusqu'au XXIe siècle). Il passa en 1612 entre les mains de la famille allemande des ducs d’Arenberg qui l’occupa jusqu’à la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui propriété de la 'Katholieke Universiteit Leuven' le château est au cœur de son campus de sciences physiques appliquées d’Heverlee.

De grande harmonie architecturale flamande tout en incorporant des éléments du style baroque tardif, de la Renaissance et même du Néo-gothique du XIXe siècle, le château est flanqué de deux tours carrées à ses extrémités dont les bulbes sont surmontés d’un aigle allemand.

Éléments d'histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le XIIe siècle les seigneurs d'Heverlé possèdent un château médiéval que, pour des raisons financières, ils sont contraints de vendre en 1445 à la famille de Croÿ, originaire de Picardie. Guillaume de Croÿ remplace l'ancien château en construisant progressiment le château actuel de style Renaissance flamande. Le même Guillaume de Croÿ céda une partie du domaine pour l'établissement d'un monastère de moines célestins, seule fondation de cette branche de l'ordre bénédictin (fondé par le pape Célestin V) dans les Pays-Bas méridionaux[1].

Lorsque le dernier duc, Charles III de Croÿ, meurt sans enfants en 1612, le château passe, par sa sœur mariée à un d’Arenberg, entre les mains des ducs d'Arenberg. Cette famille allemande habite le château jusqu'à la Première Guerre mondiale. Bon nombre des ducs, d’esprit moderne et intéressé par le développement des sciences, ont maintenu des contacts étroits avec l'Université de Louvain. Avant même que la première guerre mondial n’éclate le dernier propriétaire souhaitait vendre parc et château à l’Université.

Le duc d’Arenberg, ressortissant allemand, ayant montré de fortes sympathies pour l’occupant allemand durant la Première Guerre mondiale son château fut confisqué en 1919 par l’État belge. Avec le parc environnant (29 hectares) il devient propriété de l’université de Louvain en 1921, et passe à la KUL en 1968.

L’ensemble est devenu campus de la faculté d’ingénierie et des sciences physiques appliquées, à la manière des universités américaines. S’y trouvent également le département d'architecture, urbanisme et aménagement du territoire [ASRO] et le Centre International Raymond Lemaire pour la Conservation [RLICC].

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La bibliothèque du campus occupe aujourd'hui les bâtiments du monastère

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]