Château d'Anjony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Anjony
Image illustrative de l'article Château d'Anjony
Donjon du château d'Anjony
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Michel d'Anjony
Destination initiale Habitat seigneurial
Propriétaire actuel Famille Pélissier de Léotoing d'Anjony
Destination actuelle Propriété privée visites
Protection Logo monument historique Classé MH (1942)
Coordonnées 45° 03′ 14″ N 2° 28′ 41″ E / 45.05389, 2.47806 ()45° 03′ 14″ Nord 2° 28′ 41″ Est / 45.05389, 2.47806 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région française Auvergne
Région Auvergne
Département Cantal
Commune Tournemire (Cantal)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Anjony

Le château d'Anjony est un château fort, situé dans la commune de Tournemire (Cantal), département du Cantal (France).

Descriptions[modifier | modifier le code]

C'est une forteresse d'aspect martial composée d'un haut donjon cantonné de quatre grandes tours coiffées de mâchicoulis. Elle a été construite en pierre de lave sur un éperon qui domine la vallée encaissée de la Doire. Elle possède une fresque du XVIe siècle représentant les Neuf Preux sous les traits d'un desquels Michel d'Anjony s'est fait représenter.

À proximité, se trouve le corps de bâtiments du XVIIIe siècle. C'est un bâtiment rectangulaire en basalte à un seul niveau et toiture en lauzes à deux niveaux de lucarnes. Ce logis sévère et gris, renferme des décors raffinés de style Louis XV: parquets, boiseries, cheminées et trumeaux.

Les bâtiments de communs, répartis le long de l'allée d'accès au château, sont construits dans le même style que le logis ce qui constitue un ensemble exceptionnel[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bernard Johanini, bourgeois d'Aurillac, acquiert en 1351 des droits sur le fief de Tournemire. Il est anobli[réf. nécessaire] en 1360. Il est marié en 1368 avec Marguerite de Tournemire.

Ayant combattu au côté de Jeanne d'Arc, le roi Charles VII l'autorise à construire le donjon médiéval pour défendre le pays environnant vers 1439 malgré le refus du seigneur de Tournemire (une famille chevaleresque connue dans ce fief depuis le XIIIe siècle). De cette construction doit dater le conflit entre les deux familles[réf. nécessaire].

La décoration de la chapelle privée représentant des scènes de la Passion a dû être entreprise après le meurtre par Jean de Tournemire du fils du seigneur du château d'Anjony, curé de Marmanhac, en 1523. Celui-ci a choisi d'éviter d'aller à l'église. En effet le seigneur de Tournemire avait fait déterrer le corps du curé de l'église paroissiale et jeter devant la porte du château. Cette décoration a probablement été entreprise par Louis III d'Anjony, seigneur du lieu depuis 1526, et frère du curé assassiné par les Tournemire. Il est lui-même décédé peu avant 1557.

Les murs de la grande salle du premier étage représentant les Neuf Preux ont été peints à la demande de Michel d'Anjony, fils de Louis III d'Anjony, et époux de Germaine de Foix. Ces fresques, réalisées vers 1575, ont été redécouvertes au début du XXe siècle.

En 1623, un duel entre les représentants des deux familles sur la place devant l'église a entraîné la mort de trois membres de chaque famille.

Le conflit entre les deux familles s'est éteint quand Michel II d'Anjony s'est marié avec Gabrielle de Pesteils, héritière de Tournemire, en 1643[réf. nécessaire]. Et également après un duel perdu par la famille de Tournemire.

En 1739, Claude d'Anjony fit bâtir un corps de logis et des communs plus accueillants.

Le château est toujours habité. Il est la propriété du marquis[2] Pélissier de Léotoing d'Anjony.

Visites[modifier | modifier le code]

Visites guidées. Durée de la visite 1 heure

  • Hiver : Des vacances de février au 15 novembre :

de 14h à 18h30. Tous les jours.

  • Été : Du 1er juillet au 31 août :

Le matin à 11h et 11h30 l'après-midi jusqu'à 18h30. Sauf dimanche matin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :