Château d'Andlau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Andlau
Image illustrative de l'article Château d'Andlau
Vue extérieure.
Nom local Haut-Handlau
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction 1246
Fin construction 1264
Propriétaire initial Eberhard d'Andlau
Propriétaire actuel Comte Guillaume d'Andlau
Destination actuelle Ruiné
Protection Logo monument historique Classé MH (1926, ruines)
Site web www.chateaudandlau.com
Coordonnées 48° 24′ 05″ N 7° 24′ 45″ E / 48.4014, 7.412548° 24′ 05″ Nord 7° 24′ 45″ Est / 48.4014, 7.4125  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Andlau

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château d'Andlau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Andlau

Le château d'Andlau (Haut-Andlau ; allemand Hohandlau) se situe dans la commune française d'Andlau, dans le département du Bas-Rhin.

Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis juin 1926[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit sur une étroite barre granitique, à 451 mètres d'altitude, le Haut-Andlau domine les vallées d'Andlau et de la Kirneck. Le constructeur du château en bloc granitique est très certainement Eberhard d'Andlau entre 1246 et 1264. En 1678, après le rattachement de l'Alsace à la France, il est pillé par les troupes du maréchal de Créquy. Le château reste aux mains des comtes d'Andlau jusqu'à la Révolution française et sert ensuite de résidence à un forestier garde-chasse au service de la famille.

Confisqué comme bien national, il est vendu en 1796 à un commerçant qui, à partir de 1806, vend le château morceau par morceau dans l'indifférence générale. En 1818, François Antoine Henri d'Andlau rachète la ruine et la sauve de la destruction. Des travaux de consolidation sont entrepris en 1859. Le château est classé monument historique en 1926 et est consolidé en 1927-1928 par une campagne de restauration lancée à l'initiative du Club vosgien. Il appartient toujours à la famille d'Andlau.

En 1998 un morceau de l'enceinte tombe montrant la fragilité du site et son état avancée de délabrement. Le comte Guillaume d'Andlau crée en 2000 une association des amis du château d'Andlau pour fédérer les volontés.

Sous son impulsion l'association mène plusieurs campagnes de travaux. Des chantiers d'insertion sont également organisés depuis 2005. le château devient le centre de multiples activités tournant notamment autour de l'art contemporain et la formation.

Le comte Guillaume d'Andlau est devenu le propriétaire du château en 2005 et une convention de gestion du site a été signée en 2008 entre le nouveau président de l'association Raoul Bock et le propriétaire.

Description[modifier | modifier le code]

Cour intérieure.

Le château s'étage sur deux niveaux. La partie haute est bâtie sur une étroite arête d'environ vingt-cinq mètres de largeur et quatre-vingt mètres de longueur orientée du sud - sud-est au nord - nord-ouest. Elle est constituée par un long logis d'habitation à trois niveaux flanqué et surmonté à chaque extrémité d’une tour quasi-circulaire d'environ dix mètres de diamètre. Le niveau le plus bas est percé d'archères et les deux supérieurs sont éclairés par de nombreuses fenêtres. Le château est bâti d'un seul tenant, seule la basse-cour ayant connu des transformations au XVIe siècle. Comme pour le château du Spesbourg voisin, le matériau utilisé est le granite extrait sur place. À l'est, une forte pente de la montagne lui sert de défense naturelle alors que sur les autres côtés, un large et profond fossé taillé dans le roc l'isole et le protège.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :