Château d'Albrechtsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Albrechtsberg
Image illustrative de l'article Château d'Albrechtsberg
Le château vu du parc
Nom local Schloss Albrechtsberg
Période ou style Style historiciste
Architecte Adolf Lohse
Début construction 1850
Fin construction 1854
Propriétaire initial Albert de Prusse
Propriétaire actuel Ville de Dresde
Coordonnées 51° 03′ 54″ N 13° 47′ 41″ E / 51.065, 13.794751° 03′ 54″ Nord 13° 47′ 41″ Est / 51.065, 13.7947  
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Saxe Saxe
Ville Dresde

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château d'Albrechtsberg

Le château d'Albrechtsberg (littéralement château du Mont-Albert), est un château situé à Dresde en Allemagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a été construit entre 1850 et 1854 par Adolf Lohse (1807-1867) pour le prince Albert de Prusse, frère cadet du roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse, futur empereur d'Allemagne, sous le nom de Guillaume Ier. Le prince Albert venait d'être exclu de la maison de Hohenzollern à cause de son mariage morganatique avec la fille du général von Rauch, Rosalie von Rauch, titrée comtesse de Hohenau, et n'était plus souhaité à la Cour.

Le château est en style historiciste d'inspiration Renaissance italienne, Lohse étant un élève de Schinkel, et contraste avec le reste de la ville, d'allure baroque. Le parc avec ses terrasses est dessiné par Eduard Neide (1818-1883) et aménagé par Hermann Sigismund Neumann, jardinier à la Cour.

Le château est vendu en 1925 par le comte de Hohenau, son dernier propriétaire endetté, et le parc ouvert au public depuis 1930. Il appartient à la ville de Dresde. Pendant le régime communiste de la RDA, le château servait de palais des Pionniers. Aujourd'hui l'intérieur du château sert de salles de concerts et de salles de conférences. Le château a besoin d'être restauré, après avoir été longtemps négligé.

On le visite notamment pour ses bains turcs et le salon des couronnes.

Le palais, nommé alors palais des Pionniers Walter Ulbricht, en 1952

Sur les autres projets Wikimedia :