Château d'Éguilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Éguilly
Image illustrative de l'article Château d'Éguilly
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Protection Classé MH (1993)[1],[2]
Coordonnées 47° 18′ 12″ N 4° 30′ 15″ E / 47.3034, 4.5042 ()47° 18′ 12″ Nord 4° 30′ 15″ Est / 47.3034, 4.5042 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Commune Éguilly

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château d'Éguilly

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Éguilly

Le château d'Éguilly, situé près du village d'Éguilly, Côte-d'Or, en Bourgogne, à proximité immédiate de l’autoroute A6, est un château français du XIIe siècle, classé monument historique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit sur le site d’un château de bois gallo-romain (une voie gallo-romaine traverse d’ailleurs toujours actuellement la cour du château), la place forte du XIIe siècle aux solides remparts et aux six tours est progressivement aménagée vers le XVe siècle pour servir de lieu de résidence à un archevêque. La cour de ce château de plaine possède un puits époque Renaissance et les écuries sont du XVIIe siècle.

Par le biais des mariages, la propriété changea à plusieurs reprises de propriétaires et appartint successivement à la famille d'Eguilly puis de Choiseul et Mac Mahon. En 1983, Roger Aubry, ancien négociant d’art, et son épouse Françoise achètent le château tombé à l'abandon . Restauré, il est devenu un centre international d'art moderne et contemporain [3] où sont notamment exposées près de 200 œuvres (dont plusieurs œuvres de Jean Aujame) . Une sélection d'artistes mondiaux y est ainsi présentée et des conférences, concerts ou expositions temporaires sont également régulièrement organisées sur le site.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château d'Éguilly est entouré de fossés, les anciennes douves que l'on passe sur un pont dormant pour atteindre les restes de l'entrée qui porte les traces des rainures du pont-levis. Un portail et une porte piétonne permettent de passer l'enceinte trapézoïdale, flanquée par quatre tours, deux rondes qui dateraient du XIIe siècle et deux carrées. Un des bâtiments des communs est flanqué de deux tours circulaires percées de canonnières et de fenêtres de tir.

Le logis de plan en L, comporte un étage et un étage de combles aux lucarnes à fronton triangulaire. La chapelle du XVe siècle possède une crypte. Le puits de la cour, cantonnée de cinq colonnes galbées et cannelées, est couvert d'une coupole sculptée d'un décor de tuiles en écaille[1].

Le château, les communs, la chapelle, les douves, le puits la cour et le mur de soutènement ont été classés monument historique le 7 décembre 1993

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

L'ancien jardin du château a été classé Monument Historique le 7 décembre 1993. Un projet des réaménagement a été réalisé par une architecte paysagiste de Versailles.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :