Château comtal de Rochefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Rochefort
Image illustrative de l'article Château comtal de Rochefort
Le château dominant la ville de Rochefort
Début construction XIIe siècle
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1966, no 91114-CLT-0007-01)
Coordonnées 50° 09′ 17″ N 5° 13′ 13″ E / 50.15469, 5.22031 ()50° 09′ 17″ Nord 5° 13′ 13″ Est / 50.15469, 5.22031 ()  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Château de Rochefort

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Rochefort

L’ancien château comtal de Rochefort se trouve au sud de la ville belge de Rochefort, dans la province de Namur, sur une éminence rocheuse dans une boucle de la Lomme. Les parties les plus anciennes, dont le donjon, datent du XIIe siècle. Il est aujourd’hui en ruines.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1155 qu'on trouve une première mention du château des comtes de Rochefort mais il est probablement plus ancien. En 1285 apparaît la distinction entre forteresse et ville (charte d'affranchissement des bourgeois de Rochefort promulguée par Thierry de Walcourt).

Maintes fois assiégée au cours des siècles en raison de sa position stratégique, la forteresse a aussi été envahie à la fin de l'Ancien Régime (1774) par les habitants de la ville mécontents. Le château a tour à tour appartenu aux Montaigu, aux Duras, puis aux Walcourt, aux La Marck, aux Stolberg, aux Loewenstein et enfin à nouveau aux Stolberg. L'arrivée des Français après la Révolution a entraîné la nationalisation des biens du clergé et de la noblesse.

Racheté ensuite par un représentant des Stolberg, lequel ne pourra faire face aux dépenses liées à l'entretien du bien, le château est vendu en vente publique les 3 et 4 août 1812. Il est alors démantelé et ses matériaux de construction sont utilisés pour des fins particulières.

Ensuite la propriété du site passe d'une famille à l'autre jusqu'au début des années 1970 où il est classé et racheté par l'Éducation nationale. La jouissance en est ensuite cédée à la Communauté française qui entreprend de restaurer les ruines.

La base du donjon

Depuis 1987, le lieu est géré par une ASBL qui a ouvert l'endroit au public.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]