Château Mikó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château Mikó
Image illustrative de l'article Château Mikó
Nom local Castelul Mikó / Mikó-vár
Période ou style Renaissance tardive
Début construction 1623
Fin construction 1630
Destination initiale Ferenc Mikó
Coordonnées 46° 21′ 22″ N 25° 48′ 10″ E / 46.35611, 25.80277746° 21′ 22″ Nord 25° 48′ 10″ Est / 46.35611, 25.802777  
Pays Roumanie Roumanie
Région historique Coa Romania Nationality Székelys.svg Pays sicule
Région Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie
Département Actual Harghita county CoA.png Harghita
Commune Miercurea-Ciuc
(Csíkszereda)

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

(Voir situation sur carte : Roumanie (administrative))
Château Mikó

Le Château Mikó, (en roumain : Castelul Mikó ou Cetatea Mikó ; en hongrois : Mikó-vár), est un château de Roumanie. Il se trouve à Miercurea-Ciuc (en hongrois Csíkszereda), dans le Pays sicule, au sud-est de la Transylvanie. C'est l'un des plus importants monuments de la ville de Miercurea-Ciuc et il abrite un musée ethnographique dédié à l'héritage Sicule.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Château Mikó est construit sur un plan polygonal (75 m de long sur 70 m de large), dans le style de la Renaissance tardive. Il ressemble aux châteaux de Iernut, de Vințu de Jos et de Lăzarea (Château Lázár).

Les travaux ont commencé le 26 avril 1623 et ils ont été terminés le plus probablement en 1630. La première mention du château date de 1631.

Le château a reçu le nom de Ferenc Mikó (1585–1635), qui a commencé à le construire dix ans après qu'il fut devenu le capitaine général des sièges sicules de Csíkszék, de Gyergyószék et de Kászonszék qui ont formé plus tard le comitat de Csík. Les documents de l'époque en font mention en l'appelant " le nouveau château de Mikó"[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ro) "Cetatea Mikó" Site du Musée Sicule ; Vu le 30 octobre 2010