Château Meyendorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château Meyendorff
Image illustrative de l'article Château Meyendorff
Vue du château Meyendorff avant la révolution de 1917
Nom local Майендорф
Période ou style néogothique
Architecte Piotr Boïtsov
Fin construction 1874
Propriétaire initial Baron Bogdan von Meyendorff
Destination actuelle Résidence du président de la fédération de Russie.
Coordonnées 55° 43′ 27″ N 37° 16′ 20″ E / 55.724303, 37.2721 ()55° 43′ 27″ Nord 37° 16′ 20″ Est / 55.724303, 37.2721 ()  
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région historique raïon d'Odintsovo
Commune Podouchkino

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Château Meyendorff

Le château Meyendorff ou Maiendorf (en russe: Майендорф) est un château néogothique qui fut la propriété du baron Bogdan von Meyendorff (1861-1941). Il se trouve dans le village de Podouchkino du raïon d'Odintsovo, près de Moscou. C'est aujourd'hui une résidence du président de la fédération de Russie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le président Medvedev et l'équipe de football russe devant le château, en juillet 2008

Le baron Michael von Meyendorff, aristocrate germano-balte, fait réaménager ce château (construit en 1874) sur les terres de son épouse, née Nadejda Kazakova[1] dans le domaine de Vériguino à Podouchkino, près du village de Barvikha. Il fait appel au fameux architecte Piotr Boïtsov (1849-après 1917) qui construisait des demeures en style néogothique. Le baron et sa famille vont se soigner en Europe occidentale en 1914 et ne peuvent retourner en Russie à cause de la guerre et ensuite de la révolution de 1917 et de la guerre civile qui s'ensuit.

Lénine s'y installe quelque temps après la Révolution d'Octobre, puis n'y retourne plus, mais le château sert tout de même de résidence officielle, avant de devenir en 1935 une maison de repos, c'est-à-dire dans le vocabulaire de l'époque une maison de vacances pour les officiels du conseil des ministres de l'URSS, dénommé le sanatorium Barvikha (un sanatorium à l'époque, en Russie soviétique, est une maison de vacances d'État).

Boulgakov, Korolev et Gagarine y vinrent s'y reposer en leur temps.

Le château sert d'hôpital militaire pendant la Grande Guerre patriotique (dénomination officielle de la guerre sur le front de l'Est par les Russes). Un monument funéraire sculpté par Evgueni Voutchetitch se trouve dans le petit cimetière militaire du parc.

Le château appartient aujourd'hui à l'administration présidentielle de Russie et des rencontres officielles avec des chefs d'État ou des chefs de gouvernement étrangers s'y déroulent, ainsi qu'avec des chefs de partis de la douma. C'est ici qu'a eu lieu, le 2 novembre 2008, la « déclaration de Meyendorff », à propos du Haut-Karabagh, signée par l'Azerbaïdjan, l'Arménie et la Russie.

Depuis novembre 2008, le site officiel de la présidence de Russie emploie la dénomination de « résidence d'État de Barvikha » pour qualifier le château Meyendorff, mais les médias, comme Écho de Moscou, ou l'agence RIA Novosti, continuent d'utiliser le nom de château Meyendorff.

Les abords du château sont séparés depuis 2009 par une barrière métallique du reste du parc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Veuve d'un Vériguine, elle était la fille du général Alexandre Kazakov

Source[modifier | modifier le code]