Château Lafite Rothschild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château Lafite Rothschild
Image illustrative de l'article Château Lafite Rothschild
Château Lafite Rothschild.
Type Château viticole
Début construction XVIIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Protection  Inscrit MH (1989)
Coordonnées 45° 13′ 30″ N 0° 46′ 23″ O / 45.2249, -0.773 ()45° 13′ 30″ Nord 0° 46′ 23″ Ouest / 45.2249, -0.773 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Gascogne
Région Aquitaine
Département Gironde
Commune Pauillac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château Lafite Rothschild

Le château Lafite Rothschild est un domaine viticole du Médoc d'une superficie de 178 hectares, dont 103 ha de vignes, situé sur la commune de Pauillac bénéficiant de l'AOC du même nom. Il produit l'un des vins de Bordeaux les plus prestigieux et célèbres au monde.

Le château Lafite Rothschild est un « premier grand cru » selon la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855. Il partage cette rare distinction avec les châteaux Margaux, Latour, Mouton Rothschild et Haut-Brion.

Historique du château Lafite[modifier | modifier le code]

Le château Lafite tire son nom de la famille de La Fite, alliée jadis à la maison de Foix par le mariage de Joseph de Foix, baron de Mardogne, chevalier de l’Ordre du Roi, qui avait épousé Françoise de La Fite, fille de Thibaud. Pierre de La Fite, Intendant des Ordres du Roi, Trésorier-Général des Parties-Casuelles, propriétaire du domaine vinicole de Pauillac, était seigneur de Goussencourt. Requis en 1734, il produisit les preuves de sa noblesse par douze générations, et fut déchargé par arrêt du Conseil d’État en date du 12 février 1740.

Jean-Jacques de La Fite, dernier représentant mâle de cette maison naquit à Pau le 5 novembre 1690 et mourut le 20 octobre 1740 à Paris. Marguerite de La Fite, appartenant à cette famille, avait épousé Jean de Gachassin, fils cadet d’Adrien-Arnaud de Gachassin, capitaine des Milices d’Albret, devenu en 1555, seigneur de l’Abbaye d’Orthez, érigée en sa faveur en Terre Noble par lettres-patentes d’Antoine et de Jeanne, roi et reine de Navarre.

À partir du XVIIe siècle, la propriété du château Lafite tomba entre les mains de la famille de Ségur, avec le manoir des Lafite datant du XVIe siècle et qui existe toujours. C’est à partir de 1680 que l’on a une première trace de l’existence d’un vignoble important qui fut planté par Jacques de Ségur. Au XVIIIe siècle, le marquis Nicolas-Alexandre de Ségur perfectionna la technique de vinification et vers 1760 le duc de Richelieu l'introduisit à la Cour de Versailles[2].

Le 8 août 1868, le baron James de Rothschild acquiert le château Lafite mis en vente publique dans le cadre de la succession d'Ignace-Joseph Vanlerberghe.

De 1946 à 1974, Élie de Rothschild prend les rênes du château Lafite Rothschild. En 1975, le baron Éric de Rothschild, neveu du baron Élie, le remplace. De nos jours la gestion technique du vignoble est assurée par Charles Chevallier.

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 22 novembre 1989[3].

Vignoble[modifier | modifier le code]

Le vignoble de 103 ha est réparti en trois parcelles : les coteaux entourant le château, le plateau des Carruades situé à l’ouest et une parcelle de 4,5 ha sur la commune voisine de Saint-Estèphe. L'essentiel du terroir est constitué de graves fines et profondes mêlées de sable éolien sur un socle calcaire du tertiaire.

L'encépagement est constitué à 71 % de cabernet sauvignon, 25 % de merlot, 3 % cabernet franc et 1 % de petit verdot. L'âge moyen des vignes du grand vin est de 40 ans, les 20 ha de jeunes vignes (moins de 10 ans) étant utilisés pour l'élaboration du second vin. Il existe également des parcelles extrêmement âgées de plus de 80 ans, l'une dite « La Gravière » datant même de 1886.

Vins[modifier | modifier le code]

La maturation du vin est réalisée pendant 18 à 20 mois en barriques de chêne à 100 % neuves. Lafite Rothschild produit environ 15 000 à 20 000 caisses par an.

Le domaine produit également un second vin, les « Carruades de Lafite », pour environ 25 000 à 30 000 caisses.

Les millésimes mythiques sont 1921, 1945 et 1982, auxquels peuvent se rajouter 2000 et 2005 dans les années récentes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Prix[modifier | modifier le code]

Les prix des vins de château Lafite Rothschild sont parmi les plus élevés du Bordelais et ont connu depuis 2009 une inflation importante liée notamment au développement du marché chinois. Ils s'échelonnent de 700/800 euros pour les millésimes moins recherchés comme 1958, 1968, 1992 ou 1997, jusqu'à plusieurs milliers voire dizaines de milliers d'euros pour les grands millésimes anciens pouvant remonter jusqu’à l’époque de la Révolution française.

Prix moyens des millésimes de château Lafite Rothschild selon Wine-searcher[4]
Millésime 1789 1865 1899 1928 1931 1937 1945 1958 1959 1961 1982 1986 1996 1997 2000 2005 2008
Prix moyen en € 146 325 14 042 73 813 3 156 3 127 2 815 3 438 894 3 551 1 869 4 271 1 693 1 473 849 2 305 1 368 1 384

Millésimes[modifier | modifier le code]

Le château Lafite Rothschild a obtenu la note de 100/100 par Robert Parker pour les millésimes 1986, 1996, 2003 et 2010[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Enjalbert et Bernard Enjalbert, L'histoire de la vigne et du vin : Avec une nouvelle hiérarchie des terroirs du Bordelais et une sélection de 100 grands crus, Paris, Éd. Bordas-Bardi, 1987 (ISBN 2-04-012932-4).
  • Christophe Meynard (préf. Michel Figeac), Les châteaux du Bordelais, Saint-Avertin, éditions Sutton, 2014, 128 p. (ISBN 978-2-8138-0788-5).
  • Philippe Roudié, Vignobles et vignerons du Bordelais : 1850-1980, Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, « Grappes et millésimes », 1988 ( 1994), 436  (ISBN 2-86781-152-X).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]