Château Ferrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Château de Ferrières.

Le château Ferrière, est un domaine viticole de 12 hectares situé à Margaux en Gironde. En AOC Médoc, il est classé troisième grand cru dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855.

Histoire du domaine[modifier | modifier le code]

Le premier propriétaire fut Gabriel Ferriere (1721-1792), né à Saint-Antoine-de-Breuilh en Dordogne, fils de Jean dit ainé (1694-1748) et de Jeanne Faure. Il vint s’installer à Bordeaux et fut courtier maritime avec son oncle Jean dit Junior (1704-1779). Le domaine à l'époque se nomme « Cru Ferrière » composé de nombreuses parcelle déjà plantées, disséminées sur plusieurs communes. Il s’agit d’une simple maison bourgeoise, probablement bâtie sur les fondations d’une maison plus ancienne et successivement agrandie.

Gabriel vend la propriété le 26 juin 1777 à son cousin germain et fils en secondes noces de Jean dit Junior, Gabriel Ferriere (1747-1828). Ce dernier achète d’autres terres, en 1784 à Monsieur de Bouscaud de Bousquet, le 15 Brumaire an IV à Jean François Moulinié, le 15 Messidor an VII à Madame Appollonie Chantal marquise d’Alesme, et en 1811 à Halvor Sollberg propriétaire de « Marquis de Terme ». Le domaine prend de l’ampleur mais reste toujours très morcelé.

Gabriel transmet la propriété à son fils Jean dit Jantje (1774-1841). Il fait aussi en 1832 des échanges de terres pour remembrement avec Jean-Baptiste Comte Saint Exupéry. À sa mort, la propriété est vendue au tribunal le 27 avril 1841 pour cause d’indivision et héritiers mineurs. Elle est rachetée par sa veuve Marie Commet, qui a trois enfants héritiers : Gabriel, Michel et Rosa vivant à Bordeaux.

À la mort de sa mère 1857, Michel Ferriere (1822-1884) reste seul propriétaire du domaine et échange certaines parcelles, entre autres la pièce de Cenot. Il meurt à Margaux le 7 avril 1884 laissant pour héritiers son frère Gabriel et sa sœur Rosa veuve de Jacques Castaing et propriétaire du château Chasse-Spleen à Grand-Poujeaux, commune de Moulis en Médoc. Ainsi, afin de réunir les fonds nécessaires pour rester seul propriétaire du château Ferrière, Gabriel Ferriere (1818-1895) vend une pièce de 30 000 pieds de vigne dite des « fonds du marin » qui représentait le tiers de la superficie de son domaine lequel comprenait alors 90 000 pieds, à la comtesse de Robien demeurant à Nevers, plus les palus de « Monadey » à Soussans et de « Mariotte » à Margaux, ce qui explique l’importance du cuvier.

Gabriel Ferriere vend en 1888 le domaine à son cousin Henri Ferriere (1852-1934) à Bordeaux. Gabriel mourut le 7 janvier 1895. Henri Ferriere a vendu cette propriété en 1913 à Armand Feuillerat, alors propriétaire du Château Marquis de Terme, un autre cru classé de Margaux. Elle comprend alors 8 hectares de vigne soit 56 306 pieds avec une production de 21 tonneaux, 10 hectares de bois et 5 hectares de prairies.

Henri Ferriere s’était attaché à l’embellissement du château et du parc. Il vend le château, troisième grand cru du Médoc. L’acte de vente ne sera passé qu’après la guerre le 27 novembre 1920, mais l’exploitation est faite dès 1914 par le nouvel acquéreur. La fille de Monsieur Feuillerat, Madame Durand hérita du château qu’elle laissa à ses enfants. C'est en 1952 que les héritiers Durand ont loué les vignes à la maison Lichine propriétaire du Château Lascombes qui en assurait alors l’entretien et l’exploitation et disposait de la récolte vendue avec celle du château Lascombes. Pendant 40 ans, la production du château Ferrière est très faible et seuls les passagers d’une grande compagnie aérienne ont le loisir d’entrevoir son potentiel.

En 1988, la famille Villars rachète les vignes et le château mais ce n’est qu’en 1992, que le contrat de fermage peut être résilié. C’est alors que la famille reprend en main l’exploitation du vignoble ainsi que la vinification.

Terroir[modifier | modifier le code]

Château Ferrière s'étend sur 12 hectares de vignes, composé de graves garonnaises très profondes, déposées sur des marnes calcaires. le Château Ferrière possède l'un des plus petits vignobles des Crus Classés en 1855. L'encépagement est constitué de 57 % cabernet sauvignon, de 34 % merlot, de 3 % cabernet-franc et 6 % petit verdot. L'âge moyen des vignes est de 45 ans[1].

Vins[modifier | modifier le code]

La culture de vigne est traditionnelle et les vendanges sont manuelles avec des tris sur souches et sur tables. La vinification parcellaire s'effectue dans des cuves béton et foudres en bois thermorégulées. L'élevage s'effectue pendant 18 mois en barriques renouvelées à 40 % chaque année.

Château Ferrière produit également un second vin, Les Remparts de Ferrière.

Fiche Technique[modifier | modifier le code]

Informations
Propriétaire Claire VILLARS LURTON
Oenologue Conseil Eric BOISSENOT
Superficie du Vignoble 12 hectares
Nature du sol Graves profondes sur marnes calcaire
Age des Vignes 45 ans
Densité 10 000 pieds/ha
Encépagement 57% Cabernet Sauvignon, 34% Merlot, 3% Cabernet Franc et 6% Petit Verdot
Vinification Traditionnelle en cuve bois et béton
Elevage 40% de barriques neuves, en barrique 18 mois
Second vin Les Remparts de Ferrière

Visite[modifier | modifier le code]

La Boutique du Château Ferrière est ouvert du lundi au samedi, de 9h00 à 12h30 et de 14h à 18h30. Visites de la propriété et des installation et dégustations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la fiche du dernier millésime du château sur le site officiel de Ferrière.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]