Château-chalon (AOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la commune, voir Château-Chalon.
Jura
Chateau-chalon.jpg
Vignoble de l'appellation château-chalon.
Désignation(s) Jura
Appellation(s) principale(s) château-chalon[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1936
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Jura
Localisation Jura
Climat tempéré continental avec influence montagnarde
Superficie plantée 48 hectares[2]
Cépages dominants savagnin B[3]
Vins produits jaunes
Production 1 620 hectolitres[2]
Rendement moyen à l'hectare maximum 50 hectolitres par hectare[4]
Vin Jaune Château-Châlon

Le château-chalon[1] est un vin jaune d'appellation d'origine contrôlée produit autour du village de Château-Chalon dans le Jura en Franche-Comté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Période moderne[modifier | modifier le code]

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Climatologie[modifier | modifier le code]

Vignoble[modifier | modifier le code]

La zone de production du vin jaune appellation château-chalon à une superficie de 50 hectares et est située à l'intérieur des communes du Jura de Château-Chalon et des communes voisines de Domblans, Menétru-le-Vignoble et Nevy-sur-Seille. Château-Chalon est en même temps le berceau jurassien historique du vin jaune.

Le vignoble de Château-Chalon est constitué uniquement de cépage savagnin, qui est uniquement vinifié en vin jaune avec l'appellation communale château-chalon AOC déterminé par jury AOC seulement les années où toutes les caractéristiques sont réunies pour faire une appellation village AOC à défaut d'une appellation vin jaune traditionnelle.

Plus de 400 hectares incluant le vignoble et ses alentours forment un site classé par décret du 16 janvier 2006 pour son caractère pittoresque et historique[5],[6].

À déguster avec la gastronomie franc-comtoise : truite au bleu, truite au vin jaune, poularde aux morilles, croûte aux morilles, coq au vin jaune, poulet à la comtoise, potée comtoise ... ou avec du comté affiné coupé en petits dés, des noix fraîches, du foie gras ou des fruits secs...

Vignerons[modifier | modifier le code]

  • Damien BARBEAUD
  • Jacques BELLEVILLE
  • Louis BERTHET
  • Jean BERTHET BONDET
  • Anne BOISSON
  • Suzanne BOULER
  • Georges BOURDY
  • Christian BOURDY
  • Serge BROCARD
  • Denis BURY
  • Philippe BUTIN
  • Daniel CHALANDARD
  • Denis CHEVASSU
  • Charles CLAVELIN
  • Michel CONVERCET
  • Jean-Claude CREDOZ
  • M.Therese CREDOZ
  • J-Pierre DANREY
  • Jacques DURAND-PERRON
  • Henri FLORIN
  • GAEC BAUD
  • GAEC BLONDEAU
  • GAEC CLAVELIN
  • GAEC COURBET
  • GAEC DESIRE PETIT
  • GAEC GRAND
  • GAEC GUINAND
  • GAEC JEAN MACLE
  • David GENELETI
  • JC.laude GIBOUDOT
  • Denis GRANDVAUX
  • Odile GREUSARD
  • Franck GUIGNERET
  • Paul-Louis GUILLON
  • Philippe GUILLON
  • Daniel JACQUOT
  • Dominique JEUNET
  • Ets HENRI MAIRE
  • Yves LE GORREC
  • Jean-Louis MANDRILLON
  • Emmanuel MILLOT
  • Gregory MONNIER
  • François MOSSU
  • Anne-Marie MOUILLARD
  • Jean-Luc MOUILLARD
  • Michelle MUTIAUX
  • Christian NOIR
  • Philippe PELTIER
  • Bruno PERNOT
  • Michel PICHET
  • D et Sylvie PROST
  • Jacques RAUCH
  • Georges RIDEZ
  • Gabriel RIZZI
  • Aimé RODET
  • Guy ROLET
  • Francois ROUSSET
  • Michel ROUSSET
  • Michel ROUBEY
  • Cedric SALAUN
  • J,Pierre SALVADORI
  • Pascal TISSOT
  • J,P et Fils TISSOT
  • Stephane TISSOT
  • Christophe TRESY

Élaboration et AOC[modifier | modifier le code]

Voir élaboration du vin jaune et le village de Château-Chalon dans le Jura.

Depuis 1958, une commission de contrôle de l'AOC passe chaque année dans les vignes un peu avant les vendanges afin de contrôler si le raisin présente toutes les qualités requises pour être classé château-chalon. Cette commission nationale est composée de membres de la Chambre d'agriculture, de la Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt (DDAF), de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), de la Société de viticulture, du laboratoire d’analyse agricole et de producteurs et de négociants œnologies qui accordent ou non l'appellation château-chalon.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. a et b Le guide Hachette des vins 2010,‎ août 2009, 1402 p. (ISBN 978-2-01-237514-7), page 669
  3. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  4. Décret du 7 octobre 2009.
  5. Fiche du site sur DREAL Franche-Comté
  6. [PDF] Site classé : Vignoble du château-chalon, DREAL Franche-Comté

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Julien Marron, « Le château-chalon, un miracle de la nature », Le Rouge & le Blanc, no 92,‎ mars 2009, p. 3-16 (ISSN 0759-6642)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]