Cessationisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la théologie chrétienne, le cessationisme est la vue théologique selon lequel les dons charismatiques de l'Esprit-Saint, comme la glossolalie, la prophétie ou la guérison, ont cessé très tôt dans l'histoire de l'Église.

Les cessationistes croient habituellement que les dons miraculeux ont été donnés seulement pour la fondation de l'église chrétienne, durant l'époque entre la venue de l'Esprit-Saint durant la Pentecôte, c'est-à-dire vers 33 après Jésus-Christ (voir Actes des apôtres 2) et la réalisation des buts de Dieu dans l'Histoire, identifiée habituellement comme l'achèvement du dernier livre du Nouveau Testament ou la mort des douze apôtres.

Différentes nuances[modifier | modifier le code]

Les cessationistes sont divisés en quatre grands groupes :

  1. Les cessationistes concentriques croient que les dons miraculeux ont cessé dans l'Église officielle et les pays évangélisés, mais que ceux-ci apparaissent dans les contrées non touchées par l'Évangile, comme une aide pour diffuser l'Évangile (Martin Luther et Jean Calvin, parfois changeants sur cette position).
  1. Les cessationistes classiques affirment que les « dons signes » comme la prophétie, la guérison et le parler en langues ont cessé avec les apôtres et la fin des Saintes Écritures. Ils ont seulement servi comme moyen pour lancer la diffusion de l'Évangile pour affirmer qu'il s'agit bien de la révélation de Dieu. Toutefois, ces cessationistes croient que Dieu, occasionnellement, provoque des miracles aujourd'hui, comme des guérisons ou des conseils divins, tant que ces « miracles » n'accréditent pas une nouvelle doctrine ou s'ajoute au canon du Nouveau Testament. Richard Gaffin, John F. Mc Arthur et Daniel B. Wallace sont les plus connus des cessationnistes classiques[1].
  1. Les cessationistes pleins pensent qu'il n'y a plus de dons miraculeux aujourd'hui mais non plus de miracles provoqués par Dieu aujourd'hui. Cet argument, bien sûr, tourne autour d'une unique compréhension du terme « miracle » (Benjamin B. Warfield, John Gresham Machen).
  1. Les cessationistes réguliers croient que non seulement les dons miraculeux n'ont servi que pour l'établissement de l'Église au premier siècle, mais aussi que les cinq ministères que l'on trouve en Éphésiens 4 sont aussi une institution de transition. Il n'y a plus d'apôtres et de prophètes, mais aussi plus de pasteurs, d'enseignants et d'évangélistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des articles sur cette position peuvent être trouvés sur the-highway.com