Cesare Cremonini (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cesare Cremonini

Cesare Cremonini (parfois Cremonino) (né le 22 décembre 1550 à Cento, alors dans les États pontificaux, aujourd'hui dans la province de Ferrare, en Émilie-Romagne et mort le 19 juillet 1631 à Padoue) était un philosophe italien de la seconde moitié du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle. En latin, son nom était Cæsar Cremoninus[1],[2] ou Cæsar Cremonius[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cesare Cremonini enseigna la philosophie pendant trente ans à l'université de Ferrare et à celle de Padoue. Il professait les doctrines d'Aristote, d'Alexandre d'Aphrodise et surtout d'Averroès, et prétendait que l'on ne peut par la seule raison démontrer l'immortalité de l'âme, ce qui le fit accuser de matérialisme et d'athéisme.

Cremonini a eu une controverse fameuse avec son collègue Giorgio da Ragusa[5].

Très célèbre à son époque, il a surtout laissé le souvenir de quelqu'un qui, invité par Galilée à jeter un coup d’œil dans son télescope pour vérifier l'existence des montagnes de la Lune, refusa, se réfugiant derrière l'autorité d'Aristote[6],[7].

Cremonini mourut durant l'épidémie de peste en Italie de 1629-1631. Sur sa tombe : « Cæsar Cremoninus hic totus jacet » (Cesare Cremonini est ici en totalité).

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Explanatio proœmii librorum Aristotelis De physico auditu (1596)
  • De formis elementorum (1605)
  • De formis quatuor corporum simplicium, quæ vocantur elementa, disputatio (1605)
  • De anima (1611)
  • Disputatio de cœlo (1613)
  • De quinta cœli substantia (1616)
  • De calido innato (1626)
  • De origine et principatu membrorum (1627)
  • De semine (1634)
  • De calido innato et semine (1634)
  • De sensibus et facultate appetitiva (1634)
  • Dialectica (1663)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Élèves connus[modifier | modifier le code]

Éponymie[modifier | modifier le code]

  • Il y a une via Cesare Cremonini à Cento, une via Cesare Cremonino à Padoue et un Istituto Magistrale Cesare Cremonini à Cento.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]