Cesare Arzelà

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cesare Arzelà

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Un bas-relief de Cesare Arzela au Département de mathématiques de l’université de Bologne

Naissance 6 mars 1847
Santo Stefano di Magra, La Spezia, Italie
Décès 12 mars 1912 (à 64 ans)
Santo Stefano di Magra, La Spezia, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Champs analyse mathématique
Institutions Université de Florence
Université de Bologne
Diplôme École normale supérieure de Pise
Directeur de thèse Enrico Betti
Renommé pour théorème d'Arzelà-Ascoli
contributions à l’analyse fonctionnelle

Cesare Arzelà (né le 6 mars 1847 à Santo Stefano di Magra et mort le 15 mars 1912 dans la même ville) est un mathématicien et universitaire italien qui enseigna à l’université de Bologne et est passé à la postérité pour ses contributions à l'analyse fonctionnelle et notamment le célèbre théorème d'Arzelà-Ascoli, caractérisation des suites de fonctions continues généralisant celle donnée précédemment par Giulio Ascoli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l’École normale supérieure de Pise, dont il sortit diplômé en 1869, Cesare Arzela était issu d'un milieu modeste, et dut attendre 1871 pour s'inscrire en thèse à Pise sous la direction d'Enrico Betti et d’Ulisse Dini. Il travailla ensuite à Florence (à partir de 1875) et en 1878 obtint la Chaire d'algèbre de l’université de Palerme. Il devint professeur du département d’analyse de l’université de Bologne en 1880. Ses recherches concernaient l’analyse fonctionnelle. Son plus célèbre étudiant fut Leonida Tonelli (de).

En 1889 il généralisa un énoncé de Giulio Ascoli, formulant ce que l'on appelle aujourd'hui le théorème d'Arzelà-Ascoli.

Il fut élu membre de l’Accademia Nazionale dei Lincei et de plusieurs autres académies.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Cesare Arzelà » (voir la liste des auteurs)
  • (it) G. F. Tricomi, « Matematici italiani del primo secolo dello stato unitario (Mathématiciens italiens du premier siècle de l'état unitaire) », Memorie dell'Accademia delle Scienze di Torino. Classe di Scienze fisiche matematiche e naturali, serie IV, vol. I,‎ 1962, p. 120, téléchargeable depuis le site web de la Société italienne d'histoire des mathématiques (it)
  • (it) Cesare Arzelà, « Sulle funzioni di due variabili a variazione limitata (Sur les fonctions de deux variables à variation bornée) », Rendiconto delle sessioni della Reale Accademia delle scienze dell'Istituto di Bologna, Nuova serie, vol. IX, no 4,‎ 7 mai 1905, p. 100–107 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]